publicité

Societe

L’Enquête du jeudi. Fumer en public pour s’affirmer et se sentir à la mode (Psychologue) (2/2)

Publié le :

Bamba Drissa, inspecteur principal d’éducation permanente,

Le non respect de l'interdiction de fumer dans les lieux publics s'observe aussi dans les transports en commun, d’une manière générale. En effet, chaque jour qui passe, l’on aperçoit dans la circulation, des chauffeurs de gbakas et taxis communaux fumer pendant qu’ils travaillent.

Nous avons été témoin d’un fait du genre le samedi 23 juillet à bord d’un gbaka assurant la liaison Abobo Gare - Akeikoi vers 18 heures. Après avoir fini d’encaisser les passagers du minicar, qui circulait de la gare en direction d’Akeikoi, l’apprenti s’est mis à fumer. Face à la plainte de certains occupants du véhicule, il s’est juste tenu debout au niveau de la portière, et a continué à fumer sans se gêner. Oubliant que la fumée se répandait de temps à autre dans le véhicule. Qu’est ce qui pourrait bien expliquer que malgré l’interdiction, nombre de fumeurs veuillent toujours savourer leur cigarette en public ?

L’enquête du jeudi. Bars et maquis : Les clients rebelles à l'interdiction de fumer en public (1/2)

A cette importante question, Bamba Drissa, inspecteur principal d’éducation permanente, répond que l’une des explications réside dans le fait que les policiers, qui sont censés faire respecter cette loi, ne sont pas assez nombreux pour être dans tous les lieux publics pour faire appliquer la loi. Bamba Drissa, par ailleurs chargé de cours en sociologie à l’Ecole normale supérieure d’éducation permanente à l’Institut national de la jeunesse et des sports (Injs), ajoute : « A travers la cigarette, les fumeurs veulent s’affirmer. Ils veulent montrer qu’ils sont à la mode, et être appréciés des autres personnes de la société. Or, on s’affirme en public, pas en cachette. A cause de l’affirmation de soi, ils minimisent les problèmes de santé que la cigarette peut leur causer ». Malheureusement, vouloir s’affirmer ainsi, est mauvais aussi bien pour les fumeurs que pour les non-fumeurs, parce que le tabac, on ne le dira jamais assez, nuit gravement à la santé. Aussi est-il bienséant, que les pouvoirs publics s’emploient sans relâche, à œuvrer continuellement pour faire appliquer cette loi. Ne dit-on pas couramment que « Force doit rester à la loi » ?

Junior Jeremy




publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité