publicité

Politique

65e sommet de la CEDEAO: Le terrorisme et les conséquences de la création de l’AES au centre des préoccupations

Publié le :

tooltip

Plusieurs points étaient à l’ordre du jour du 65e sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) qui a eu lieu le dimanche 7 juillet 2024 à Abuja au Nigeria. Il s’agit notamment des questions de paix et de sécurité liées au terrorisme marqué par de nombreuses attaques djihadistes dans certains pays de la sous-région ouest africaine et la question de la formation de la confédération de l’Alliance des Etats du Sahel (AES). Les participants audit sommet se sont aussi penchés sur les préoccupations humanitaires, financières et administratives concernant la communauté. Le Vice-Président de la République de Côte d’Ivoire Tiémoko Meyliet Koné représentait le Président Alassane Ouattara à ce sommet, selon une note de la Présidence de la République.


Le Président de la République fédérale du Nigeria Ahmed Bola Tinubu a au cours de l’ouverture de cette 65e session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO, tiré la sonnette d’alarme sur les défis sécuritaires, notamment la recrudescence des attaques djihadistes, du terrorisme, et des extrémismes violents. Il a en conséquence exhorté ses pairs à œuvrer de sorte à rendre opérationnelle la Force en Attente de la CEDEAO (FAC), par l’accroissement de ses capacités techniques et financières.

Omar Turay, président de la Commission de la CEDEAO et Leonardo Santos Simao Représentant spécial du Secrétaire général des Nations unies pour l'Afrique de l'Ouest et le Sahel (UNOWAS) ont à tour de rôle, évoqué les conséquences graves de divers ordres que font peser les dirigeants de l’AES sur leurs populations respectives, ainsi que sur l’Afrique de l’Ouest dans l’ensemble, par leur entêtement à sortir de l’organisation ouest africaine. Ces crises surviennent malheureusement au moment où l’organisation sous régionale, créée le 28 mai 1975 à Lagos au Nigeria, s’apprête à célébrer en 2025, ses 50 années d’existence. Une situation que le président de la Commission de la CEDEAO a déplorée.

Tous les intervenants ont cependant salué les autorités et le peuple sénégalais pour la tenue, dans la transparence et le calme, du dernier scrutin présidentiel qui a vu l’élection du Président Diomaye Faye, lui-même présent au sommet.

Notons qu’à l’issu des travaux à huis clos qui ont eu lieu après la cérémonie d’ouverture dudit sommet, Ahmed Bola Tinubu, a été reconduit par ses pairs, pour un autre mandat, en qualité de Président en exercice de la CEDEAO.

Diomandé Karamoko

Source : Service Com de la

Présidence de la République





publicité

FIL INFO

22 juillet 2024

Les figures démocrates saluent la décision de Joe Biden, les républicains appellent à sa démission

22 juillet 2024

Joe Biden renonce à la présidentielle et soutient Kamala Harris

22 juillet 2024

Félix Tshisekedi appelle le Gouvernement Suminwa à une « gouvernance orientée vers les résultats »

22 juillet 2024

Faure et Faye mandatés pour convaincre Goita, Traore et tiani à renoncer à leur projet de se retirer de la CEDEAO

22 juillet 2024

À Libreville, les habitants du 2e arrondissement attendent de pied ferme Oligui Nguema



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité