publicité

Culture

Mariam Dicoh, la mère de la pièce de 25 francs, est décédée

Publié le :

Mariam Dicoh épouse Konan, la première femme chimiste de Côte d'Ivoire, est décédée le mardi 4 juin 2024 à l'âge de 80 ans, apprend-on d’une source proche de la famille de la défunte. C’est une triste nouvelle pour la communauté scientifique ivoirienne. Pour reconnaître facilement la défunte, il faut regarder sur la pièce de 25 francs. C’est elle, la dame à qui a l’air de taper sur un morceau de boit avec un caillou. En fait, c’est une burette de chimiste qu’elle a en main.

Le parcours scolaire de Mariam Dicoh est marqué, dans les années 1960, par l’obtention de Certificat d’Etudes primaires (CEP), devenu CEPE aujourd’hui. Au lieu de s’orienter comme les nombreuses jeunes filles de cette époque vers la formation de sage-femme ou de secrétaire, Mariam Dicoh et une autre fille ont préféré choisir la section Chimie, nouvellement ouverte au Lycée technique d’Abidjan. Elle fait le parcours laboratoire qui a abouti à une spécialisation en analyse.

Pour la petite histoire concernant la gravure de son image sur la pièce de 25 francs, la chimiste avait expliqué, dans une interview télévisée, que la photo fait partie de celles photos prises par l’un de ses amis du nom de Konan Yao qui était venu lui rendre visite à son laboratoire. Ce dernier, qui étudiait dans le même lycée qu’elle, dans la section arts et métiers, a fait les photos pendant qu’elle travaillait. Et par hasard, l’une des photos, notamment celle de la pièce de 25 francs, a été reprise par une revue ivoirienne. C’est dans cette revue que la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) a récupéré la photo pour la graver sur la pièce de 25 francs depuis 1981.


Avec sa disparition, « c’est une brave, une scientifique qui meurt. Elles ne sont pas nombreuses, les femmes intellectuelles et scientifiques. Heureusement qu’on a encore des vivantes comme Henriette Dagri Diabaté, Jacqueline Oble. On est triste. Toutes nos condoléances à sa famille biologique et professionnelle », nous témoigne un professeur scientifique de la fondation allemande, Lafmaal, basée à Yamoussoukro au Centre de la Côte d’Ivoire, qui forme les jeunes femmes scientifiques des pays africains.

Notons qu’à part quelques reconnaissances sporadiques comme celle qui lui a été faite par Queens Empire, en 2022, Mariam Dicoh n’a pas vraiment bénéficié d’une grande lumière sur son talent. C’est peut-être le moment, à titre posthume, comme on a malheureusement l’habitude de le voir en Afrique. Elle part en laissant derrière elle son restaurant, La Gorge d’Or et de nombreux enfants dont Jean Luc Konan, un économiste.


Moussa I. Koné




Encadré

La “propriétaire” des pièces de 25 francs


Pour la petite, témoigne une personne qui connaissait Mariam Dicoh, pendant longtemps, parents, voisins et connaissances venaient la sollicitater financièrement. Ils s'imaginaient qu'elle devait avoir au moins des pièces de 25 francs à profusion ! N’en est-elle pas la propriétaire, puisque toutes ces



publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité