publicité

Kibarou

Kibarou. Savoir fortifier l’unité nationale

Publié le :

Disons- le sans fioritures : c’est assurément tout le gotha politique ivoirien qui était réuni le vendredi 24 mai 2024, sur l’esplanade du palais présidentiel, pour en chœur dire un dernier adieu au Président Henri Konan Bédié. Ce fut- là, une attitude collective des représentants des différentes classes politiques du pays, qui n’a guère laissé indifférents leurs mandants. Les uns et les autres ont vu en cela, le symbole fort d’un humanisme national, qui transcende toutes considérations ou calculs d’intérêt politique. C’était bien l’expression fortement manifeste de la réalité d’une conscience collective, qu’entretiennent les Ivoiriens sur le distinguo à faire, entre ce qui devrait toujours les unir, les fortifier et ce qui reste propre à l’adversité politique. A ne pas non plus confondre avec l’inimitié absolue, qui a déjà fait trop de mal à ce pays.

Ils sont donc encore une fois renvoyés à leur esprits diaboliques et malfaisants, tous ceux qui, tapis dans l’ombre auraient voulu voir leurs leaders politiques, s’abstenir d’exprimer toute empathie, à l’égard de la famille biologique et politique du Président Bédié. Et cela, au nom de simples clivages politiques, dont ils ont certes le droit de garder le souvenir des conséquences désastreuses engendrées par de mauvaises pratiques, relevant de la pure politicaillerie, menées par certains leaders politicards pour la conquête du pouvoir d’Etat. Pour autant, ils ne sauraient s’arroger d’un quelconque droit de s’en servir, pour saper tout ce qui peut et doit pouvoir à nouveau fortement unir les Ivoiriens. Aussi, faut-il vivement croire que, cet élan d’unité nationale, ce sentiment d’appartenance à une même et seule nation, de se sentir pleinement Ivoirien et de pouvoir l’exprimer fièrement quand cela s’impose, n’a pas pour seul contexte d’expression, les évènements festifs ; comme il nous a été donné de le constater joyeusement avec l’organisation admirablement réussie, de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN), édition 2023.

Cela devrait être perçu par tous, comme un acquis national à préserver, une spécificité bien ivoirienne à ériger en valeur culturelle commune, dépourvue de toutes colorations régionales, ethniques, politiques et autres. Que chacun s’y emploie, avec toute la sincérité requise et une ferme conviction, pour le compte des générations futures.

Moussa Ben Touré






publicité

FIL INFO

22 juillet 2024

Les figures démocrates saluent la décision de Joe Biden, les républicains appellent à sa démission

22 juillet 2024

Joe Biden renonce à la présidentielle et soutient Kamala Harris

22 juillet 2024

Félix Tshisekedi appelle le Gouvernement Suminwa à une « gouvernance orientée vers les résultats »

22 juillet 2024

Faure et Faye mandatés pour convaincre Goita, Traore et tiani à renoncer à leur projet de se retirer de la CEDEAO

22 juillet 2024

À Libreville, les habitants du 2e arrondissement attendent de pied ferme Oligui Nguema



Fanico

DAO SEKOU 25 juin 2024
Côte d'Ivoire. Faire la promotion des vrais militants du RHDP
Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants

publicité