publicité

Buzz du Net

Pérou : Les transgenres classés comme des malades mentaux… vraiment ?

Publié le :

Le gouvernement péruvien a publié un décret classant les personnes transgenres, non-binaires et intersexuées comme ayant des troubles mentaux. Abasourdie, la communauté LGBT+ a demandé son abrogation immédiatee gouvernement péruvien s’est attiré les foudres de la communauté LGBT+.

 Un décret du 10 mai du ministère de la Santé, dirigé par César Vásquez, vient de reclasser les personnes transgenres, non-binaires et intersexuées comme ayant des troubles mentaux. Il y a quelques mois, le gouvernement péruvien s’était déjà fait remarquer en prenant différentes mesures comme l’interdiction des références à l’égalité des genres dans les manuels scolaires.


Suite à la publication du décret, les groupes de défense LGBT+ et les associations de défense des droits de l’Homme et de la diversité sexuelle ont exigé son abrogation immédiate. Selon eux, ce texte encourage la discrimination et la violence à l’encontre de leurs membres. La communauté LGBT+ a appelé à une manifestation, ce vendredi à Lima. L’organisation de ce rassemblement coïncide par ailleurs avec la Journée internationale de lutte contre l’homophobie et la transphobie.

Un retour en arrière

Le ministère de la Santé a réfuté toutes les accusations faites à son encontre. Dans un communiqué, il a précisé qu’il ne considérait pas la « diversité des genres et des sexualités » comme des maladies. « Nous exprimons notre respect pour les identités de genre, ainsi que notre rejet de la stigmatisation de la diversité sexuelle », est-il écrit. Le ministère de la Santé a également souligné que cette nouvelle catégorisation ne conduirait pas à des thérapies de conversion forcées.


Cette clarification n’a pas suffi à calmer les inquiétudes. Les membres des groupes LGBT+ estiment que cette étiquette de maladie mentale ne facilite davantage les discriminations et les violences envers les personnes transgenres et intersexuées. « Nous ne sommes pas des malades mentaux et nous ne souffrons d’aucun trouble mental », a affirmé Gianna Camacho, porte-parole de la Coordination nationale LGBT+.




publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité