publicité

Societe

Côte d'Ivoire. Hommage- Les trois visages du Dr Axel Koblan Avoni

Publié le :

Ancien journaliste, enseignant de Philosophie à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan, naturothérapeute, le Dr Axel Koblan Avoni est décédé le 7 avril 2024, à Abidjan, à l'âge de 66 ans.


Axel Koblan Avoni avait les pieds dans plusieurs mondes. Le journaliste Michel Koffi lui avait consacré, de son vivant, un portrait géant grandeur nature, un très riche hommage anthume aussi bien documenté qu'expressif. C'était deux pleines pages, bien méritées, sous le titre « Axel Koblan Avoni : l’homme qui parle aux oreilles des plantes » («Fraternité Matin » du 27 mai 2022).


Pour l’avoir côtoyé sur une quarantaine d'années, je puis dire d’Avoni qu'il avait au moins trois visages. Il a en effet vécu successivement ou cumulativement trois vies : journaliste, enseignant de philosophie à l’université et naturothérapeute.


Journaliste d'abord. Avoni et moi, nous étions de la même équipe à “Ivoire Dimanche”, à la fin des années 1980. Son premier prénom, Axel, tombé en désuétude par la suite, faisait alors partie intégrante de sa signature journalistique : Axel Koblan Avoni, en abrégé : A. K. A.

Des yeux rieurs, miroir du regard amusé qu'il porte sur le monde, et de son esprit humoristique. « Nous t'appelions secrétaire de réduction » m’a-t-il révélé il y a seulement deux ou trois ans, par référence à ma fonction de secrétaire général de rédaction qui devait effectivement réduire parfois ou souvent la longueur des papiers. Je me demande si ce n’est pas Axel lui-même qui avait trouvé ce plaisant sobriquet !


Avec son sens de l'humour, Axel Koblan Avoni a d'ailleurs, après “Ivoire Dimanche”, animé les premières publications d'humour et de satire nées sous le pluralisme politique et ses cent fleurs médiatiques : “L’Agouti panseur” avec Aboubacar Diaby et “L’Araignée” avec Lassane Zohoré.

Avoni a également exercé à Fraternité Matin, Ivoir' Soir, Notre Temps, et animait des chroniques Santé sur des radios. Il s'est donc retrouvé comme en famille dans le Cénacle des Journalistes séniors de Côte d'Ivoire, où nous l’avions coopté, et dont il est devenu un animateur très actif et toujours aussi jovial.


Deuxième visage : docteur en Philosophie, Avoni est devenu ensuite enseignant de cette matière à l’Université Félix Houphouët-Boigny d’Abidjan. Il me disait, il y a quelques mois, que j'avais eu de la chance d'avoir été étudiant du philosophe Paulin Hountondji dont il appréciait beaucoup les recherches en épistémologie sur les savoirs endogènes africains, y compris la médecine.


Le brillant universitaire et prolifique écrivain Josué Guébo, un ancien étudiant d’Avoni a mis en chantier, il y a quelques mois, un projet de colloque d'hommages à celui dont il ne voulait pas, par scrupule, se considérer comme le collègue. Josué, tu as vu juste. Ce colloque, Avoni le mérite.


Troisième visage : naturothérapeute enraciné dans les traditions dont il s'est nourri à l’école de ses parents, à la fois à l’Ouest de la Côte d'Ivoire et à cheval entre le Ghana et le Togo, Koblan Avoni a ouvert un cabinet paramédical où il se sentait à l’évidence plus épanoui, ces dernières années, que dans les amphis - dont il avait d'ailleurs pris congés récemment, à l’âge de la retraite.


Heureux de courir savanes et forêts pour rechercher des espèces botaniques précises devant entrer dans la composition de tels potion, baume, poudre…


Heureux surtout de redonner vie, littéralement, grâce aux plantes, à des hommes et des femmes meurtris et handicapés par l’infertilité, l’insuffisance rénale…


J'ai souvent rencontré, au cabinet, un neveu d’Avoni, bien initié aux pratiques thérapeutiques de son cher oncle. Et Avoni m’a parlé plus d'une fois de ses projets avec sa fille pharmacienne, au sujet des méthodes modernes de lyophilisation et de conservation de ses compositions thérapeutiques. La nouvelle corde a certainement été bien tressée au bout de l’ancienne.


Ainsi, tu es parti, Axel.

Dieu et les Ancêtres auxquels tu aimais tant faire référence te feront un très bel accueil, je le crois. Que Dieu et les Ancêtres consolent Mme Gervaise Avoni, ta chère épouse, femme de grande foi, ainsi que tes enfants, tes confrères et collègues de la presse et de l'université, tes étudiants et tes nombreux patients.


Lucien Houédanou

Journaliste. Président du Conseil exécutif du Cénacle des Journalistes séniors de Côte d'Ivoire





publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité