publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Décès de Mamadou Koné : le maire de Bouaké mobilise ses administrés, pour des obsèques dignes de l’illustre disparu

Publié le :

Décédé le 8 avril 2024 à Abidjan, Mamadou Koné ancien président du Conseil constitutionnel, Président du Conseil supérieur de la magistrature et ancien garde des sceaux, ministre de la justice et des droits de l’homme, sera inhumé le vendredi 19 avril 2024 à Bouaké, capitale de la Région du Gbêkè dans le centre de la Côte d’Ivoire. Amadou Koné maire de ladite ville qui veut offrir des obsèques à la mesure de la personnalité du défunt appelle cadres et élus à la solidarité.

La dépouille mortelle du magistrat hors hiérarchie est attendue à Bouaké le jeudi 18 avril 2024, dans la soirée autour de 18 heures. Pour offrir des obsèques à la dimension de ce digne fils de Bouaké, le premier magistrat de la ville, le ministre Amadou Koné s’active. Pour ce faire, un comité local a été mis en place, qui va travailler en collaboration avec le comité national d’organisation des obsèques, présidé par Ibrahim Coulibaly-Kuibiert, président de la Commission électorale Indépendante (CEI). Ce comité local piloté par Tuo Fozié, préfet de la région du Gbêkè aura pour rôle de veiller à la sécurité et au transport des différentes délégations qui se rendront dans la ville de Bouaké. Le comité local veillera également à la propreté de la ville, à la distribution continue de l’eau et de l’électricité. Il devra aussi s’occuper des questions d’hébergement, de restauration. Il doit pouvoir aussi mieux orienter les invités. Pour la réussite de ces obsèques, le maire de la ville compte également sur la mobilisation des populations. « Les élus et cadres de Bouaké doivent être à toutes les étapes des obsèques. Nous devons être aux domiciles familiaux à Abidjan et à Bouaké pour les condoléances ainsi qu’à la cérémonie du 7e jour », a exhorté Amadou Koné, au cours d’une réunion des filles et fils de Bouaké, tenue le dimanche 14 avril 2024 à la préfecture en présence de Yaya Koné frère cadet de l’illustre disparu.

Pourquoi le choix de Bouaké pour l’Inhumation de l’ancien président du conseil constitutionnel ? Selon le maire Amadou Koné, le choix de Bouaké vient du fait de l’attachement profond du défunt à la ville et également parce qu’il s’est discrètement investi pour cette ville. « C’est donc l’occasion pour Bouaké en retour d’honorer ce digne fils, majeur de sa promotion durant tout son parcours académique », a indiqué Amadou Koné.

Notons que l’arrivée de la dépouille à Bouaké le jeudi 18 avril 2024 sera suivie d’une veillée religieuse au domicile familial au quartier Gonfreville. L’inhumation aura lieu le vendredi 19 avril 2024, après la prière de 13 heures. La cérémonie du 7e jour est prévue pour le dimanche 21 avril 2024 à partir de 9 heures à la grande mosquée de la Riviera Golf.

Diomandé Karamoko




publicité

FIL INFO

17 mai 2024

Boundiali : Deux Ivoiriens à la tête d’une mine d’or

17 mai 2024

France: Un jeune entrepreneur ivoirien reçoit la distinction Young Leaders Génération Europe-Afrique 2024

17 mai 2024

La défense de Trump a cherché à faire flancher Michael Cohen

17 mai 2024

Tchad: Macron félicite Déby pour son élection et appelle à la poursuite du dialogue

17 mai 2024

Mali : Lutte contre les atteintes aux biens publics : Plus de 91 milliards de Fcfa recouvrés par la justice



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité