publicité

Societe

Au Tribunal. Pablo pique les “objets abandonnés” des maisons inondées

Publié le :

« Le malheur des uns fait le bonheur des autres », dit-on. Le sieur Pablo aurait voulu appliquer à la lettre ce dicton, qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Toute la Côte d’Ivoire a été largement informée l’année dernière, de ce que certains quartiers de la ville de Grand-Bassam ont été littéralement inondés. Les pluies torrentielles tombées sur les différentes régions du pays et, particulièrement, sur la région du Sud-Comoé, ont provoqué des dégâts matériels énormes et des déplacements de populations sinistrées, vers des quartiers et sites épargnés par le sinistre.

Au cours d’une promenade dans un des quartiers sinistrés, Pablo aperçut des effets vestimentaires et des appareils électroménagers, apparemment abandonnés. Il s’agissait de biens dont les propriétaires avaient choisi de sauver d’abord leurs vies, avant de les emporter plus tard. Attiré par ces biens laissés à la merci des intempéries, Pablo n’a pas hésité à « piquer » des effets vestimentaires, des draps et un ventilateur.

Au moment où il pensait être à l’abri de tout regard , Pablo est interpellé par un des habitants du quartier sinistré. Ce jour-là, ce dernier aurait été commis pour monter la garde, dans l’intérêt de tous ceux qui n’avaient pas encore regagné le quartier.

La suite de cette affaire ne sera pas une partie de plaisir, pour le présumé voleur. Traîné comme un malpropre au commissariat de police, Pablo tenta de se défendre, en prétendant que les biens frauduleusement soustraits, ressemblaient à des « choses abandonnées ».

A la barre du Tribunal des Flagrants délits le 22 février 2024, Pablo n’aura pas le temps de justifier l’acte, pour lequel il a été déféré au Parquet avant d’être placé sous mandat de dépôt. Un principe irréfragable du Droit dit que « Nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude ». A sa sortie de prison où il a été appelé à séjourner pendant trois mois, Pablo se méfiera désormais de tout ce qui ressemble à un objet abandonné. Et surtout, il apprendra à ses dépens, que le malheur des uns ne doit point faire le bonheur des autres.

Une chronique de Mory-Frey Touré



publicité

FIL INFO

17 mai 2024

Boundiali : Deux Ivoiriens à la tête d’une mine d’or

17 mai 2024

France: Un jeune entrepreneur ivoirien reçoit la distinction Young Leaders Génération Europe-Afrique 2024

17 mai 2024

La défense de Trump a cherché à faire flancher Michael Cohen

17 mai 2024

Tchad: Macron félicite Déby pour son élection et appelle à la poursuite du dialogue

17 mai 2024

Mali : Lutte contre les atteintes aux biens publics : Plus de 91 milliards de Fcfa recouvrés par la justice



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité