publicité

Politique

Mali: plusieurs partis politiques et regroupements politiques réclament “la tenue de l’élection présidentielle dans les meilleurs délais”

Publié le :

Constatant la fin de la durée de la transition, plusieurs partis politiques, regroupements politiques et des organisations de la société civile du Mali ont, dans une déclaration commune, ce dimanche, réclamé dans les meilleurs délais la tenue de l’élection présidentielle.

Plusieurs partis politiques, regroupements politiques et des organisations de la société, constatant la fin de la transition, réclament ce dimanche, dans une déclaration commune, l’organisation de l’élection présidentielle. Composés de nombreux partis politiques comme l’Adema-PASJ, le RPM, Yelema, la CODEM, l’Union, l’ASMA, PS Yeleen Kura, FARE An Ka Wuli…, des regroupements politiques comme Espérance Jigiya Kura, le M5-RFP Mali Kura, l’Appel du 20 Février pour sauver le Mali,EPM, le Cadre…, les signataires demandent “aux Autorités en place, au regard du vide juridique et institutionnel ainsi provoqué, de créer les conditions d’une concertation rapide et inclusive, pour la mise en place d’une architecture institutionnelle, à l’effet d’organiser, dans les meilleurs délais l’élection présidentielle”.

En clair, ils pressent les autorités de la transition à s’atteler à l’organisation de l’élection présidentielle en fixant rapidement un chronogramme électoral. Toute chose qui tranche avec la position du gouvernement. On se souvient que lors de sa 3e rencontre avec la classe politique, en moins d’un mois, le Premier ministre a conditionné la tenue de l’élection au retour de la sécurité dans le pays, sans préciser un calendrier.

Toutefois à travers cette déclaration, les signataires relancent le débat autour de la tenue de l’élection présidentielle et par ricochet la fin de la transition. Une question qui avait été reléguée au second plan depuis l’annonce par le gouvernement d’un “léger report” de la date de l’élection présidentielle. L’élection d’un nouveau président de la République va permettre au Mali de sortir de la transition et de retrouver une vie constitutionnelle normale.

Signe de la fin d’époque, c’est la première fois qu’un nombre aussi important de partis politiques, de regroupements politiques et d’organisations de la société civile appelle à la tenue de l’élection présidentielle depuis le début de la transition en 2020. Cette déclaration de la classe politique intervient au lendemain de la fin de la durée de la transition au terme du décret n°2022-0335/ PT-RM du 06 juin 2022 fixant le délai de la Transition à deux ans. Ce que les signataires n’ont pas manqué de relever dans leur déclaration.

“C’était la prolongation d’un délai initial d’un an et 6 mois (18 mois)” rappellent-ils. Elle intervient dans un contexte marqué par la dissolution de plusieurs associations, dont la CMAS de l’Imam Mahmoud Dicko et l’AEEM, par le gouvernement de transition.

Pour finir, les signataires affirment utiliser toutes les voies légales et légitimes, pour le retour du Mali à l’ordre constitutionnel normal et son retour dans le concert des Nations, gage de la stabilité politique et du développement durable. Ils ont promis de mettre en place un comité de suivi de la présente initiative, qui reste ouverte à tout le monde.

Abdrahamane SISSOKO




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité