publicité

Politique

Ousmane Sonko-Bassirou Diomaye Faye : Une complicité à l’épreuve des vices du pouvoir

Publié le :

Sonko et Diomaye, c’est comme La Mecque et Médine, dit-on au Sénégal. Les Sénégalais ont choisi Bassirou Diomaye Faye pour lui confier les destinées du pays grâce au coaching et la supervision d’Ousmane Sonko qui, à travers ses astuces, sa ruse et les plans de ses stratèges, a imposé Pastef comme la seule alternative crédible pour assurer l’alternance au Sénégal.

Pour les Sénégalais, le leader de Pastef est l’architecte, l’artiste, le concepteur, le créateur, le fondateur du projet “Pastef les Patriotes”, du nom du parti dissous en juin dernier. Ousmane Sonko ne pouvant honorer le rendez-vous électoral avec le peuple à cause d’un empêchement causé par des affaires judiciaires montées de toutes pièces, suivies de la dissolution de son parti en juin 2023, les dirigeants de Pastef les Patriotes, en fin stratège, ont mis en branle un plan B qui permet aux Patriotes de présenter un candidat- de substitution à Ousmane Sonko, tout en contournant la mesure de dissolution du parti. La Coalition Diomaye Président était donc trouvée pour défendre les idéaux de ce parti antisystème. En effet, Pastef a toujours prôné un discours de rupture aussi bien pour la gestion des affaires publiques du Sénégal que pour la politique internationale.

Sonko est donc considéré, à juste titre, comme le père de la ” Révolution patriotique ” qui a porté Bassirou Diomaye Faye au palais présidentiel. Sonko et Diomaye, appartiennent à une génération très jeune, même si le leader de Pastef, Sonko, est le grand-frère. Appartenant au même corps des Inspecteurs des Impôts et Domaines où ils se sont côtoyés, les deux hommes ont développé au fil des années une complicité sans faille. “Je l’ai choisi par réflexion objective et choix stratégique. C’est mon petit frère”, expliquait Ousmane Sonko lors de la campagne électorale. Et Bassirou Diomaye Faye dans son adresse aux Sénégalais après son élection, a décerné une ” mention spéciale à Ousmane Sonko pour son désintéressement, sa détermination, sa vision, sa lucidité, son courage… qui ont fait que le projet a pu avoir un candidat “.

Alors, dans le système Bassirou Diomaye Faye, quelle place pour Sonko, président (au sein du parti PASTEF) du président de la République, que ses militants appellent d’ailleurs toujours président, même après l’élection de Diomaye ? Ils sont deux jeunes n’ayant jamais été dans les affaires et secrets d’Etat. Leur complicité résistera-t-elle aux exigences de gestion du pouvoir ? That is the question.

Amadou Bamba Niang, Journaliste et Consultant




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité