publicité

Sport

Côte d’Ivoire. Mariam Koné Yoda: l’empreinte indélébile d’une grande sportive

Publié le :

tooltip

Décédée le vendredi 22 mars 2024, à l’âge de 60 ans, des suites d’un malaise, Mariam Koné Yoda, ex-directrice de l’Office national des Sports (ONS) a été inhumée ce jeudi 28 mars 2024, au cimetière de Williamsville à Abidjan. Revenons sur le parcours scolaire et professionnel de cette dame qui aura marqué le handball en Côte d’Ivoire durant plusieurs années.


Mariam Koné commence tôt à pratiquer le handball. Déjà à l’école primaire, elle dispute les compétitions de l’Office ivoirien des Sports scolaires et universitaires (OISSU) d’où elle est repérée par un formateur, Michel Baldino. On l’inscrit alors au lycée des jeunes filles de Bouaké en 1976, où elle allie sports et études. Ainsi débute sa carrière de handballeuse professionnelle. Elle évoluera en sélection nationale junior et sénior. En club, elle a brillé pendant plusieurs années au sein de l’ASC Bouaké et l’Africa Sport d’Abidjan.


De nombreux titres glanés


La carrière professionnelle de Mariam Koné a été couronnée par plusieurs titres obtenus en Côte d’Ivoire et à l’international. Avec la sélection nationale junior, elle est vainqueur du championnat d'Afrique des nations juniors en 1980, 1982 et 1984. Au championnat du monde junior de 1983, elle est désignée meilleure marqueuse ivoirienne avec 30 réalisations. Elle est championne d'Afrique des nations en 1987 avec les séniors. La même année, elle remporte les Jeux africains. En club, elle a été plusieurs fois championne de Côte d’Ivoire et d’Afrique.


Plusieurs fonctions dans l’administration sportive


La championne d’Afrique travaillera également au sein de l’administration sportive. Diplômée de l’Institut national de la Jeunesse et des Sports (INJS), Mariam Koné devient professeur d'éducation physique, puis cheffe de service des manifestations sportives à l'Office national des sports (ONS) et par la suite conseillère technique du ministre des Sports Dagobert Banzio. En 2012, elle est nommée directrice des sports de haut niveau au ministère des Sports et Loisirs et présidente du Comité de gestion du handball ivoirien en 2013.

Nommée directrice générale de l'ONS en 2017, elle sera limogée de ce poste en septembre 2023, suite au scandale lié à l'inondation du stade Alassane Ouattara d'Ebimpé, lors de la rencontre amicale entre les Eléphants de Côte d'Ivoire et les Aigles du Mali. Environ six mois après avoir quitté l’ONS, Mariam quitte également le monde des vivants en laissant une empreinte indélébile dans le domaine du handball ivoirien en particulier et du sport en général.


Diomandé Karamoko











publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité