publicité

Politique

Sénégal : Bassirou Diomaye Faye, le Président - surprise, veut gouverner autrement

Publié le :

Avec un score provisoire de 57,4% des voix au premier tour de l’élection présidentielle du 24 mars 2024, Bassirou Diomaye Faye, candidat des Patriotes africains du Sénégal pour le Travail, l’Ethique et la Fraternité (PASTEF), devient le cinquième Président élu du Sénégal. Avant même que le Conseil constitutionnel ne valide son élection, l'homme s'est déjà vu félicité par les candidats malheureux, notamment celui du parti sortant Amadou Ba. Le nouveau Président a choisi de rompre avec l’ancien système.

« C’est le Sénégal qui doit être félicité en premier lieu et qui sort grandi de ce tournant majeur de son histoire politique », peut-on lire dans la déclaration de presse du nouveau Président élu publié sur le net. « Le peuple sénégalais a fait le choix de la rupture pour donner corps à l’immense espoir suscité par notre projet de société », a-t-il également dit lors de sa première déclaration devant la presse.

Dans sa gestion du pouvoir d’État, Bassirou Diomaye Faye entend rompre avec le système de ses prédécesseurs. Ainsi, il a choisi de combattre la corruption, de gouverner avec humilité et transparence. Aux femmes et aux jeunes, il a promis de lutter pour abréger leur souffrance et leur manque de perspective.

Rappelons que le Président Macky Sall avait pris un décret le 3 février pour annuler l’élection présidentielle qui devait avoir lieu le 25 février 2024. Dans la foulée, l’Assemblée nationale avait voté une loi, le 5 février 2024, pour fixer le scrutin au 15 décembre 2024. Estiment que ce report était contraire à la Constitution, le Conseil constitutionnel l’a annulé le 15 février de la même année.

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dont fait partie le Sénégal a alors réagi en exhortant les parties prenantes à respecter la décision du Conseil constitutionnel et a demandé aux autorités de fixer la date pour la tenue de l’élection conformément à cette décision.

Ainsi les 7,3 millions d’électeurs sénégalais ont été invités à élire leur Président le 24 mars 2024. Ousmane Sonko, le leader du PASTEF qui avait été condamné à deux ans d’emprisonnement pour débauche de mineur en juin 2023, était inélligible. Il a donc présenté son ami et compagnon de lutte Bassirou Diomaye Faye pour être candidat du PASTEF à l’élection présidentielle. Ce dernier affrontait 18 autres candidats dont Amadou Ba, le candidat du parti au pouvoir, et de vieux routiers de la scène politique comme Idrissa Seck et Khalifa Sall.

A 44 ans Bassirou Diomaye Faye devient le plus jeune Président élu du Sénégal. Avec cette élection, le Sénégal redevient un exemple de démocratie pour le reste de l’Afrique.

Diomandé Karamoko




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité