publicité

Culture

Découverte- L’Awalé, jeu africain de stratégie

Publié le :

Une partie d'awalé en cours entre deux joueurs.

Le Fôrtôr et l’Awalé sont deux jeux traditionnels de la région du Bélier, située au centre de la Côte d’Ivoire. Le second est d’ailleurs très largement répandu en Afrique. Nous vous les faisons découvrir.

Le Fôrtôr qui signifie « tirage » en baoulé, est un jeu qui permet de retirer ou découvrir un objet caché sous le sable. L’un des deux joueurs bande les yeux de son concurrent avec un morceau de pagne, puis vient cacher un objet sous le sable, avant de lui enlever le bandeau aux yeux. A l’aide d’une fourche, le concurrent doit piquer directement, en un seul coup, l’objet caché sous le sable, sans le fouiller. Les deux joueurs jouent, à tour de rôle, jusqu’à ce que l’un d’entre eux capte l’objet caché pour être le vainqueur. « Le jeu est aussi appelé Fia-fia, qui veut dire : en cachette. Il se joue avec discernement, patience et disponibilité. Il permet d’aiguiser le sens d’observation et d’attention », nous explique Kouadio Kouamé Séverin, le responsable de jeu traditionnel à Didiévi.

Pour le second jeu, l’Awalé, il est plus connu que le premier. L’Awalé est un jeu de stratégie, joué dans toute l’Afrique sous des noms multiples. Il est ainsi appelé Kpô chez les Wè, en Côte d’Ivoire mais aussi au Libéria, Oware chez les Ashantis au Ghana voisin et Aji au Bénin. C’est le plus répandu des jeux de la famille Mancala, ensemble de jeux africains de type « compter et capturer », dans lesquels on distribue des graines ou coquillages dans des trous de tableau en bois ou parfois dans des trous creusés à même le sol.

Le jeu est placé entre les deux joueurs dans le sens horizontal. La rangée la plus proche de chaque joueur constitue son camp. Au départ, les joueurs peuvent placer quatre graines par case et jouent tour à tour en collectant les graines pour ensuite les répartir dans les cases dans un sens unique de rotation. Le but est de capturer le maximum de graines à la fin d’une partie de jeu. Et pour gagner un jeu, il faut « faire la faute » c’est-à-dire prendre le dessus sur son adversaire dans deux parties de jeu. « Awalé est un jeu de calcul, d’intelligence. Nous le jouons tous les soirs. Il favorise aussi l’union et permet de passer un bon temps avec les amis. En 2023, j’ai reçu un prix de champion à l’issue d’un tournoi organisé par la Direction départementale des Sports à Tiébissou. Nous encourageons ces initiatives qui valorisent nos jeux traditionnels », a fait savoir Koffi N’guessan.

Moussa I. Koné




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité