publicité

Politique

Sénégal. Des centaines de manifestants réclament une présidentielle avant le 2 avril

Publié le :

Plusieurs centaines de manifestants ont réclamé samedi à Dakar la tenue de l'élection présidentielle avant le 2 avril, date de la fin du mandat du président Macky Sall, lors d'un rassemblement à l'appel de la société civile et de l'opposition.

Le Sénégal est plongé dans une grave crise politique depuis le report le 3 février, par le chef de l'Etat, du scrutin présidentiel initialement prévu le 25 février.

Ce report, dénoncé comme un "coup d'Etat constitutionnel" par l'opposition, a provoqué une commotion dans l'opinion et des manifestations qui ont fait quatre morts. Le Conseil constitutionnel a finalement déjugé M. Sall, et le pays est depuis dans l'attente d'une nouvelle date de scrutin.

A l'appel du "Front de la résistance", une union d'organisations de la société civile et de l'opposition scellée jeudi, plusieurs centaines de personnes se sont rassemblées sur un vaste terrain sablonneux à Grand Yoff.

Nombre d'entre elles arboraient les couleurs du Sénégal et brandissaient des portraits de l'opposant Ousmane Sonko, détenu depuis fin juillet pour "appel à l'insurrection" et privé de présidentielle après l'invalidation de sa candidature.

"Nous voulons une élection avant le 2 (avril) avec les 19 candidats retenus par le Conseil constitutionnel et que la démocratie sénégalaise continue de rayonner", a expliqué Assane Camara, un commerçant de 27 ans.

"Macky Sall dictateur", "Libérez Sonko", ont scandé les manifestants, qui ont entonné à plusieurs reprises une chanson en l'honneur de ce dernier, "Sonko namenaaalaa" ("Sonko tu nous manques").

Plusieurs responsables représentant des candidats à l'élection ont harangué la foule.

"Ce que nous demandons au président Macky Sall, c'est d'organiser les élections avant le 2 avril et de donner les clés du palais à son successeur les yeux dans les yeux, et qu'on puisse commencer à reconstruire notre pays", a ainsi déclaré Aminata Touré, ex-Première ministre et membre de la coalition "Bassirou président".

Un dialogue national, organisé en début de semaine par le président et boycotté par l'opposition, a notamment recommandé d'organiser l'élection le 2 juin. Le chef de l'Etat a indiqué qu'il saisirait "pour avis" le Conseil constitutionnel de ces recommandations.




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité