publicité

Societe

Zones à risques d'Abidjan

« Les opérations de déguerpissement se poursuivront jusqu’à terme »

Publié le :

Quelques jours après sa nomination en qualité de gouverneur du district autonome d'Abidjan, Ibrahim Cissé Bacongo a annoncé puis entamé le déguerpissement des populations habitant les zones à risques. Même si l'objectif final de l'opération est salutaire, force est de noter que la plupart des populations déjà déguerpies disent ne pas savoir à quel saint se vouer. Face aux dénonciations de celles-ci, Klotioloma Yéo, 1er vice-gouverneur du district d'Abidjan s'est voulu ferme au micro des confrères de NCI, le lundi 26 février 2024.



Selon le 1er Vice-gouverneur, la vie est préférable aux émotions: « Je comprends que ces opérations fassent l'objet d'émotions de la part de nos concitoyens. Mais qui n'a pas, par le passé, perdu un ami, une connaissance dans les drames que nous avons connus, à travers les éboulements de terrain dans le district autonome d'Abidjan? Il y a eu des morts à Abobo, Anyama, Cocody, Attécoubé, pour ne citer que ceux-là. Entre la vie de nos concitoyens et le fait de leur demander de libérer certaines installations, pour nous le choix est vite fait » a-t-il affirmé.



S'agissant de la question de l'indemnisation, Klotioloma est peu rassurant. Cependant, il évoque les voies de recours possible pour trouver satisfactions.
« Les populations des sites visés sont indemnisées à notre connaissance. Mais comme je l'ai dit, s'il se trouve que par hasard, parmi ces populations, il y a des gens qui n'ont pas été indemnisés, il y a des instruments, des instances qui peuvent être actionnés dans ce sens-là » a-t-il indiqué

Profitant du micro, le 1er vice-gouverneur a tenu à alerter de nouveau, les populations habitant les zones à risque: « A tous ceux qui ont eu des mises en demeure, par rapport aux zones visées, je leur demande de partir. 

Parce que l'opération que nous avons entamée, nous allons la mener jusqu'à son terme avec fermeté. Parce qu'il y va de la vie de nos concitoyens et de la sécurité de leur bien a martelé le Vice-gouverneur..

Enfin, un plan d'aménagement des sites ayant fait l'objet du déguerpissement est prévu: « On ne va pas casser, ramasser les gravats et laisser l'espace être recolonisé par certains de nos concitoyens. Pour ce qui concerne les sites qui ne sont pas propres à l'habitation, les sites qui font obstruction aux réseaux d'assainissement, ils seront libérés pour que les infrastructures puissent être préservées. Les emprises de nos voies feront l'objet d'un aménagement pour rendre plus agréable ces espaces-là.

Rappelons que plusieurs autres lieux des communes sont au programme. Il s'agit notamment de 11 sites à Anyama, 10 à Attecoubé, 19 à Port-Bouet, 18 à Yopougon, 13 à Abobo, 9 au Plateau, 8 à Songon, 7 à Marcory, 6 à Bingerville et 6 à Adjamé.



Trésor Doudou




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité