publicité

Sport

CAN 2023 / Avant la 1/2 finale Côte d’Ivoire RD Congo
- Emerse Faé, coach des Éléphants, rassurant : « On va jouer à fond »


Publié le :

Le sélectionneur de l’équipe nationale de Côte d’Ivoire s’est voulu rassurant face aux journalistes, lors de la conférence de presse d’avant-match, le mardi 6 février 2024, au Centre Média de la Confédération africaine de Football (CAF), installé au Palais de la Culture de d’Abidjan.


Parlant des débuts poussifs des deux matchs précédents, Faé affirme :

« On a analysé nos deux entames de match. Même si à la fin, les résultats étaient bons pour nous, on a vraiment à cœur de bien démarrer le match contre la RDC et si possible ne pas encaisser de but. Donc le discours est simple. Il faut jouer sur la confiance retrouvée avec les deux succès, pour imposer notre style de jeu, notre rythme et essayer de prendre le match en main dès l'entame. Le plus important est d'éviter des situations où on fait appel à des ressources qui sont sur le banc. Même si pour moi et pour le groupe, c'est important de savoir que je n'ai pas seulement 11 joueurs qui doivent commencer le match, mais que j'en ai 27 dont 23 sur la feuille de match et 4 dans les tribunes, qui sont avec nous, qui nous soutiennent, qui veulent apporter leur contribution à l'équipe » a-t-il expliqué.


Au sujet des joueurs suspendus, le sélectionneur estime que les autres pourront combler le vide :

« Pour ce match, on a quatre joueurs suspendus, notamment Diakité, Odilon, Aurier et Christian. (…) C'est toujours une perte de ne pas avoir tous les joueurs du groupe. Mais les autres vont se battre, serrer les dents pour faire leur part de travail et essayer de nous qualifier pour la finale » a confié le sélectionneur.

Quant à la pression qu’ils subissent par rapport à cette demi-finale, Emerse Faé déclare :

« il y avait plus de pression sur les deux précédents matchs que sur celui de demain, même s'il est plus important parce qu’étant une demi-finale. C'est pour une place en finale. Lorsque vous faites cette compétition et que vous arrivez au niveau des matchs à élimination directe, tous les matchs ont leur part de pression. Donc celle-ci, on va la gérer en se disant qu'on n'est pas loin de la finale. Surtout, de là d’où on vient, ce serait dommage de se mettre la pression et de ne pas jouer le match de demain à fond. On vient de très loin. On a fait tous les efforts pour sortir la tête de l'eau. Aujourd'hui qu'on a sorti la tête de l'eau, on ne va pas lâcher. On ne va pas déjouer parce qu'on a la pression ».

Sur le jeu de la RD Congo :

« Il faut respecter les équipes de cette compétition. Si elle la RDC est en demi-finale, ce n'est pas par hasard. Respecter l'adversaire, c'est le suivre et voir ce qu'il est capable de faire. Donc oui, je connais mon adversaire de demain et j'ai une idée de comment préparer mes joueurs pour l’affronter » 

Trésor Doudou






publicité

FIL INFO

2 mars 2024

Niger: une délégation bientôt dépêchée au Bénin selon Cotonou

2 mars 2024

Officiel : Paul Biya augmente encore les salaires des fonctionnaires

2 mars 2024

Bénin : Le Parlement rejette la révision constitutionnelle

2 mars 2024

Le Mali et la Russie discutent de la construction de centrales nucléaires et solaires, selon Bamako

2 mars 2024

Vers un report du procès de Trump pour sa gestion de documents classifiés



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité