publicité

Kibarou

Kibarou . CAN 2023 :« On est dedans, même quand ça ne va pas »

Publié le :

Cet après- midi, les Eléphants livreront un match d’autant plus capital qu’il nous donnera une idée de la suite de la compétition pour nos pachydermes.

Ils sont à ce jour légion, ceux qui en ont vivement après l’équipe nationale ivoirienne. Par ce que fortement écœurés par le résultat de leur dernière prestation, face au Nigéria. Une victoire que les Super Eagles ont pratiquement obtenue à l’arrachée. Ainsi, la Côte d’Ivoire n’échappe pas au risque que craignent généralement, tous les pays organisateurs de cette compétition de grande envergure, de voir leurs représentants se faire prématurément éjecter du circuit, au premier tour. Un fait, aux conséquences difficilement supportables, voire désastreuses pour tous. Tous les Ivoiriens ont déjà fait la lecture d’une telle probabilité, relativement au comportement de leurs représentants à cette 34e édition de la Coupe d’Afrique des Nations. Y compris, le Comité national d’organisation, le staff technique des Eléphants, de même que les autorités politiques du pays. C’est donc une prise de conscience collective qui en est faite, depuis le jeudi 18 janvier dernier.

Mieux, il s’en est suivi une attribution non complaisante des responsabilités fautives et des faiblesses des uns et des autres, au sein de l’équipe. Toutes justificatrices de cette défaite. Les corrections appropriées ont certainement été faites. Et la stratégie idoine trouvée, pour éviter un éventuel naufrage qui pourrait sceller le nock- out des Eléphants de cette CAN 2023, à ce niveau de la compétition.

Mais, face à cet état de fait, s’il y a une attitude qu’il convient d’adopter tous ensemble à l’échelon national, c’est assurément celle de continuer à fonder de l’espoir sur les onze acteurs ivoiriens évoluant sur le terrain. De se réarmer moralement, pour leur apporter un soutien des plus massues. Toute chose qui revient en première ligne, aux milliers de supporters qui devront être plus déterminés que jamais. Et massivement aller sur les gradins du stade Olympique Alassane Ouattara d’Ebimpé en vue de pousser leur équipe à la victoire. Et ce, tout en faisant leurs tel un mantra, cette expression d’exhortation chantée de Gadji Céli; destinée en son temps, à encourager les supporters de son équipe, l’Asec d’Abidjan, après une grande défaite de celle-ci : « on est dedans, même quand ça ne va pas… ». Véritable slogan incitant à faire fi de tous griefs ressassés et rancœurs rétives contre les Eléphants. Pour se focaliser sur leurs performances, au demeurant non négligeables. Et devenir du coup, de vrais supporters actifs autour de leur équipe nationale. Bien différents de ces simples spectateurs, toujours en attente permanente des bonnes actions uniquement et surtout des buts, pour vibrer pendant quelques minutes. Puis, se ramollir par la suite, en abandonnant l’équipe toute seule, exemptée de toute pression excitante. Pourtant nécessaire, par ce que de nature à lui rappeler, à chaque minute qui passe, son obligation de remporter la victoire. Cet exploit indispensable à libérer tout un peuple des angoisses qui l’étreignent, depuis la sordide défaite, contre le Nigéria. Vous aurez compris qu’il s’agit bien de continuer à pousser les Eléphants, même quand ça ne va pas. Même lorsqu’ils déçoivent désespérément. Cela s’appelle supporter sans calcul et totalement. Et non à sens unique. Autrement dit, seulement quand ils remportent des victoires.

Gageons tout simplement que cette fois, le plein du stade au profit des pachydermes sera véritablement total. En tout cas, plus qu’il ne l’a jamais été jusqu’ici. Et qu’ils seront particulièrement mis sous pression, afin qu’ils n’aient mieux à faire, que de marquer des buts. Rien que des buts. Sans plus.

Moussa Ben Touré




publicité

FIL INFO

14 avril 2024

RDC : l’UE disponibilise 70 millions d’euros pour répondre aux besoins humanitaires dans l’Est

14 avril 2024

Réunion d’urgence du Conseil de sécurité de l’ONU ce dimanche

14 avril 2024

Beugré Mambé à l'ouverture du Masa: "La culture, la danse, le spectacle... c'est pour les gens de génie"

14 avril 2024

Début du dialogue inter-Maliens : Phase communale à Menaka et Gao

14 avril 2024

L’Iran lance une attaque de drones contre Israël



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité