publicité

Politique

Des musulmans de plusieurs États clés retirent leur soutien au président Joe Biden

Publié le :


Des dirigeants de la communauté musulmane de plusieurs États clés aux États-Unis se sont engagés samedi à retirer leur soutien au président Joe Biden en raison de son refus d’appeler à un cessez-le-feu à Gaza.

Lors d’une conférence de presse tenue en banlieue de Détroit, des démocrates du Michigan ont averti que la gestion de la guerre entre Israël et le Hamas par M. Biden pourrait lui coûter suffisamment de soutien politique au sein de la communauté musulmane américaine pour influencer le résultat de l’élection présidentielle de 2024.

Des représentants du Michigan, du Minnesota, de l’Arizona, du Wisconsin, de la Floride, de la Géorgie, du Nevada et de la Pennsylvanie se sont rassemblés derrière un lutrin sur lequel on pouvait lire « Abandonnez Biden, cessez-le-feu maintenant ».



L’événement se tenait à Dearborn, dans le Michigan, soit la ville qui compte la plus grande concentration de musulmans américains au pays.

Plus de 13 300 Palestiniens — dont environ les deux tiers sont des femmes et des mineurs, selon le ministère de la Santé de Gaza, dirigé par le Hamas – auraient été tués dans la guerre entre Israël et le Hamas. Quelque 1200 Israéliens ont aussi été tués, pour la plupart lors de l’attaque initiale du Hamas contre Israël, le 7 octobre, qui a déclenché la guerre.


Des relations irréparables

La réticence de M. Biden à réclamer un cessez-le-feu complet dans la bande de Gaza a endommagé de manière irréparable ses relations avec la communauté musulmane, selon Jaylani Hussein, qui a aidé à organiser la conférence de presse.

« Des familles et des enfants sont anéantis par l’argent de nos impôts. Ce à quoi on assiste aujourd’hui, c’est tragédie par-dessus tragédie », a-t-il déploré.

« L’une des choses qui nous rendent encore plus en colère, c’est que la plupart d’entre nous ont voté pour le président Biden. Maintenant, j’ai même un chef religieux qui est venu me voir pour savoir comment il pouvait ravoir son bulletin de vote de 2020 pour pouvoir le détruire », a-t-il raconté.

Le Michigan, le Wisconsin et la Pennsylvanie sont des États qui ont permis à M. Biden d’être porté au pouvoir lors de la dernière élection présidentielle.

Environ 3,45 millions d’Américains s’identifient comme musulmans, soit 1,1 % de la population du pays. Ce groupe démographique a tendance à être démocrate, selon le Pew Research Center.

Mais les dirigeants de la communauté musulmane ont souligné samedi que le soutien qu’ils portaient envers M. Biden disparaît à mesure que davantage d’hommes, de femmes et d’enfants palestiniens sont tués à Gaza.

« Nous ne sommes pas impuissants en tant que musulmans américains. Nous sommes puissants. Nous n’avons pas seulement l’argent, mais nous avons aussi les voix. Et nous utiliserons ce vote pour sauver cette nation d’elle-même », a tranché M. Hussein lors de la conférence.

Même s’ils ont lancé un désaveu envers M. Biden, les dirigeants de la communauté musulmane ne veulent pas que leur geste soit interprété comme étant un appui à l’ancien président Donald Trump, qui est actuellement clairement favori dans la primaire républicaine.

« Nous n’avons pas que ces deux options. Nous avons de nombreuses options. Et nous allons nous en prévaloir », a-t-il expliqué.




publicité

FIL INFO

2 mars 2024

Niger: une délégation bientôt dépêchée au Bénin selon Cotonou

2 mars 2024

Officiel : Paul Biya augmente encore les salaires des fonctionnaires

2 mars 2024

Bénin : Le Parlement rejette la révision constitutionnelle

2 mars 2024

Le Mali et la Russie discutent de la construction de centrales nucléaires et solaires, selon Bamako

2 mars 2024

Vers un report du procès de Trump pour sa gestion de documents classifiés



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité