publicité

Societe

Discrimination et racisme : Euphrasie Yao présente les actions de la Côte d’Ivoire au 3e forum mondial de l’Unesco

Publié le :

Le 3e forum mondial de l’Organisation des Nations Unies pour l’Education la Science et la Culture (UNESCO) sur la discrimination et le racisme, a ouvert ses portes au Brésil en Amérique du sud le 29 novembre 2023. La ministre Euphrasie Yao, titulaire de la Chaire UNESCO, Eau, Femmes et pouvoir de décisions, représentait la Côte d’Ivoire lors de cette rencontre, axée sur le thème central : « La course au sommet : Faire de l’équité et de la justice raciale une priorité des agendas de développement ».

La discrimination basée sur le genre et le racisme est perçue comme une pandémie mondiale qui contribue au renforcement de la pauvreté, au sous-développement, à la marginalisation, à l’exclusion sociale et à bien d’autres tares de la société, au détriment des personnes et des pays. D’où l’intérêt pour l’UNESCO d’inscrire ces questions sur la liste de ses priorités. C’est dans l’optique de trouver des réponses adéquates, que ce 3e forum s’est fixé pour objectif entre autres, de mener des réflexions sur l’importance de placer les questions du genre, de la discrimination et du racisme au centre de l’élaboration et de la mise en œuvre des stratégies de développement socio-économiques.

Plusieurs communications ont été faites par les représentants des pays participants à ce forum. La ministre Euphraise Yao est quant à elle intervenue sur les thèmes : « Rompre avec le statu quo : faire progresser la résilience basée sur le genre » et « Avec la Commission Lancet sur les causes et les conséquences des violences à l’égard des femmes, de la jeunesse et des enfants ».

Il s’est agi pour la ministre de mettre en lumière la manière dont les différences de possibilités d’opportunités, de rôles, de besoins et de contraintes façonnent et influencent la résilience des hommes et des femmes et de proposer des solutions pertinentes et innovantes pour creuser les causes et les conséquences, en vue d’adresser efficacement les questions des violences basées sur le genre. Elle a également partagé avec les autres participants du forum, les expériences des cadres institutionnel, juridique et opérationnel, favorables mises en place sous le leadership du Président Alassane Ouattara. Ainsi que des actions transversales du gouvernement ivoirien, du Fonds d’appui aux Femmes de Cote d’ivoire (FAFCI), à l’initiative de la Première dame de Cote d’ivoire, du Compendium des Compétences Féminines de Côte d’Ivoire, qui adresse la problématique du rehaussement du rôle de la femme dans la gouvernance administrative et élective.

Elle a également fait part de la prise en compte systématique de l’approche genre dans toutes les initiatives de développement à travers la formation en Ingénierie du genre. Et toutes ces actions ainsi que celles des Organisations Non Gouvernementales (ONG) et les partenaires au développement, ont permis à la Côte d’Ivoire d’être le premier pays africain à faible score de discriminations sociales, selon le classement SIGI mondial 2023 de l’OCDE.

A l’issu du forum, des recommandations ont été faites. Notamment, la prise de décisions sur des politiques et des actions effectives avec des moyens conséquents pour en assurer leur mise en œuvre afin d’obtenir un impact réel sur la réduction des inégalités basées sur le genre et la discrimination raciale. Il s’agit également de la nécessité de disposer des données statistiques en rapport avec la discrimination raciale pour soutenir des politiques sociales pertinentes et efficaces. La transformation des masculinités et l’inclusion des hommes dans les actions pour des résultats à impact durable, ont aussi fait partie des recommandations de ce 3e forum mondial contre la discrimination et le racisme.

Diomandé Karamoko










publicité

FIL INFO

2 mars 2024

Niger: une délégation bientôt dépêchée au Bénin selon Cotonou

2 mars 2024

Officiel : Paul Biya augmente encore les salaires des fonctionnaires

2 mars 2024

Bénin : Le Parlement rejette la révision constitutionnelle

2 mars 2024

Le Mali et la Russie discutent de la construction de centrales nucléaires et solaires, selon Bamako

2 mars 2024

Vers un report du procès de Trump pour sa gestion de documents classifiés



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité