publicité

Politique

Elections 2023 : Martin Fayulu promet de « pacifier le pays et d’instaurer une gouvernance intègre »

Publié le :

Martin Fayulu Madidi est le candidat numéro 21 à l’élection présidentielle du 20 décembre. Il promet, une fois élu Président de la République, de pacifier la République démocratique du Congo et d’instaurer une gouvernance intègre.

Cette proposition est contenue dans le programme de gouvernance de Martin Fayulu, élaboré à partir des idées contenues dans le manifeste de Kisangani rédigé à la suite du congrès de son parti, ECIDE, tenu du 11 au 14 juillet 2022 dans la capitale de la province de la Tshopo.

Parcours

Martin Fayulu est né à Kinshasa le 21 novembre 1956. Il est détenteur d’une maîtrise en Sciences économiques (Université Paris XII, France), d’un diplôme de 3ème cycle de gestion (Institut Supérieur de Gestion –Paris) et d’un MBA (European University of America – San Francisco). Entre 1984 et 2003, il a fait carrière dans l’industrie pétrolière au sein du groupe américain Exxon Mobil.

« J’y ai assumé différentes positions managériales notamment aux États-Unis, en France, en Côte d’Ivoire, au Kenya, au Congo, au Mali et au Nigeria. Mes 20 ans de carrière chez Exxon Mobil m’ont appris d’innombrables leçons de leadership et le devoir de transparence. Après avoir quitté l’industrie pétrolière je suis revenu m’installer en RDC pour y administrer mes sociétés privées », détaille Martin Fayulu.

Il a été élu à l’assemblée provincial de Kinshasa. En mars 2009, le président de l’Engagement pour la citoyenneté et le développement (ECIDE) a été élu député national de la ville de Kinshasa.

Il avait brigué la magistrature suprême, pour la première fois, en 2018.

Du programme

Son programme de vise à bâtir un Congo fort, libre, digne et prospère à travers 18 défis. Ces défis sont repartis en quatre préalables :

Un état de droitL’intégrité territoriale et la pacification du paysLa cohésion nationale,La gouvernance intègre.

Pour Martin Fayulu, il faut mettre en place un point particulier sur les réformes constitutionnelles.

«Aujourd’hui, les institutions n’ont pas une assiette de légitimité suffisante. Un Président de la République peut être élu au premier tour avec 25%, ce n’est pas normal. Il faut réhabiliter le deuxième tour, il faut résoudre la question de nationalité, et nous allons voir les différents textes qui ont été malhonnêtement modifiés en 2011 et réhabiliter la constitution dans sa version de 2006 », a ajouté Martin Fayulu.

De la vision

Martin Fayulu veut bâtir une nation libre et prospère qui offre à chaque citoyen l’opportunité d’améliorer sa condition et de réaliser son potentiel. Il a, pour cette fin, développé un programme baptiser «investir dans le citoyen pour développer la République démocratique du Congo».

Il plaide pour une économie de marché mais il estime que cette économie doit être adéquatement régulée par l’Etat.

Martin Fayulu promet de se battre pour l’avènement de la justice et de l’état de droit en RDC.




publicité

FIL INFO

2 mars 2024

Niger: une délégation bientôt dépêchée au Bénin selon Cotonou

2 mars 2024

Officiel : Paul Biya augmente encore les salaires des fonctionnaires

2 mars 2024

Bénin : Le Parlement rejette la révision constitutionnelle

2 mars 2024

Le Mali et la Russie discutent de la construction de centrales nucléaires et solaires, selon Bamako

2 mars 2024

Vers un report du procès de Trump pour sa gestion de documents classifiés



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité