publicité

Societe

Née à Abobo : Une fille se retrouve en prison pour avoir établi illégalement des documents ivoiriens

Publié le :


Masha, une jeune fille née en 2002 en Côte d’Ivoire précisément à Abidjan dans la commune d’Abobo, a comparu devant la juridiction ivoirienne, le 30 octobre 2023.

Son délit, elle s’est fait établir illégalement des documents administratifs qui lui ont permis d’avoir une Carte nationale d’identité (Cni).



Celle que nous nommons Masha, a été arrêtée à Yopougon dans un centre de passeport. Elle s’y était rendue dans l’intention d’obtenir un passeport et d’embarquer pour l’Europe rejoindre une amie qui gagnait assez d’argent avec son métier de coiffure.

Coiffeuse au marché de Sicogi à Yopougon, Masha, de nationalité nigériane, a expliqué à une de ses clientes, son désir de voyager avec la nationalité ivoirienne puisqu’elle est née en Côte d’Ivoire.

Venu pour l’entretien de ses pieds et mains, un homme assis non loin des filles a écouté religieusement la conversation et a demandé à Masha de lui remettre son contact, car il connaissait quelqu’un qui pourrait résoudre son problème.

Quelques jours plus tard, la jeune fille reçoit un coup de fil d’un certain Yacou. Ce dernier lui annonce qu’il travaille dans l’administration ivoirienne et qu’il pouvait faire d’elle une ivoirienne.

Heureuse, Masha lui fait un premier transfert d’argent d’un montant de 60 000 FCfa et a reçu par la suite un extrait d’acte de naissance acheminé par un livreur.

En confiance, elle lui fait d’autres transferts d’argent et reçoit un certificat de nationalité ainsi que tous les autres documents devant lui permettre d’avoir une Cni et un passeport. Contente, elle s’est rendue au centre de passeport de Yopougon. 

Alors qu’elle était en train de remplir les formalités, la jeune fille de 20 ans a été arrêtée pour faux et usage de faux.

A la barre, le juge lui a demandé pourquoi n’a-t-elle pas opté pour une demande de naturalisation en bonne et due forme, Masha a indiqué qu’elle ne savait pas lire et écrire et ignorait toutes ces informations.

« Je ne savais pas. Je ne vais plus reprendre...S’il vous plaît, ne m’enfermez pas, je suis une personne bien qui gagne honnêtement sa vie... », a-t-elle plaidé devant la cour. Masha a été condamnée à 6 mois de prison et 500 000 FCfa d’amende.

À l’écoute du verdict, la jeune fille s’est mise à pleurer demandant au juge de revoir sa sentence. Pour elle, c’est parce qu’elle n’a jamais été à l’école que cela lui est arrivé.

En larmes à la sortie d’audience, la mère de Masha dit n’avoir pas été informée de tout ce que sa fille manigançait. « Ma fille ne m’a jamais informé qu’elle préparait un voyage à l’étranger... C’est une bonne fille sauf qu’ici, elle a commis une erreur. Elle croyait que naître sur le sol ivoirien lui donnait droit à la nationalité... Je demande pardon aux autorités ivoiriennes de laisser Masha rentrer à la maison », a-t-elle plaidé.

Mélèdje Tresore







publicité

FIL INFO

23 juin 2024

Émeutes de la soif au Maghreb: des mesures d’urgence annoncées

23 juin 2024

Nomination de Kouadio Konan Bertin comme nouvel ambassadeur au Gabon : Le Conseil des ministres gabonais marque son accord préalable

23 juin 2024

La Cour des comptes inflige une amende de 20 millions de FC à la comptable publique principale des recettes de Kinshasa pour faute de gestion

23 juin 2024

Goïta accuse Paris d’avoir imprimé de faux billets de francs CFA pour nuire à l’économie du Mali

23 juin 2024

Trump exhorte les chrétiens évangéliques à voter pour lui



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité