publicité

Fanico

Sénat : la ‘’Nancy Pelosi’’ du RHDP au perchoir!

Publié le :

Ça y est ! Les noms se dévoilent peu à peu sur les nouveaux hommes forts pour le dernier virage de la gouvernance du Président de la République, Alassane Ouattara. Après le Haut Représentant du Président de la République dont tous, nous restons en attente de savoir exactement le rôle aux côtés du Vice-président de la République, le Sénat a sa nouvelle présidente. Au perchoir pour la succession à Jeannot Ahoussou-Kouadio qui amorce la pente crépusculaire de sa trajectoire politique, une femme. Enfin, la promotion d’une femme à une haute fonction de la République, et n’importe pas laquelle !

Kandia Kamissoko CAMARA, militante de première heure du RDR, première présidente des femmes du RDR (RFR), fidèle parmi les fidèles engagées dans les moments de braise du parti de celui qui va devenir le président de la République de Côte d’Ivoire depuis 2011, battante, harangueuse, verbes offensifs et incisifs, courageuses et frondeuses. Elle a tout d’une certaine Nancy Pelosi.

Pour la gouverne, Nancy Patricia Pelosi, est une femme Démocrate américaine d’une longue carrière politique marquée par son caractère trempée et frondeur. Sénatrice depuis plus de deux décennies de San Francisco, en Californie, son bastion imprenable, elle a été la Présidente de la Chambre des Représentants, voire le 3ème personnage des Etats-Unis pendant une longue période de sa carrière politique. Nancy Pelosi se sera illustrée durant les années Trump par son opposition farouche au Président américain finalement battu par son parti, les Démocrates.

Comme Nancy Pelosi, qui de la génération des années 90 n’aura pas connu une certaine Kandia Camara dans ses envolées verbales, sa verves sur le front politique, sa pugnacité à défendre son parti et son mentor Alassane Ouattara, son caractère frondeur qu’elle s’est efforcée de taire depuis son entrée au gouvernement sans toutefois s’empêcher quelques échappées. Qui ne se souvient sa dernière échappée, il y a peu, contre feu le leader du PDCI-RDA !

Bref, Kandia Camara est une militante bien trempée du RHDP, une femme du sérail, un devoir accompli, une trajectoire rempli qui la prédestine au perchoir où elle a atterri pour les futures batailles. A la tête de la Chambre haute du Parlement Ivoirien, il est clair qu’elle donnera de ses nouvelles, en ce qui concerne les intérêts de sa famille politique qui la met en mission.

Vous avez dit Nancy Pelosi ? Suivez le faciès, la morpho et la hargne de ces deux dames : la Côte d’Ivoire à la sienne.


Un Pasteur à la Primature


Cette image lui colle à la peau. Tant il ne peut proférer deux mots sans fermer les yeux et se référer à Dieu. Robert Beugré Mambé, ancien Président de la Commission électorale indépendante (CEI), ex-ministre Gouverneur du District d’Abidjan, Président du Comité d’organisation des XIIIème Jeux de la Francophonie organisés en 2017 par la Côte d’Ivoire, promu à la Primature, en lieu et place de l’intrépide Patrick Achi. A deux mois de la prochaine Coupe d’Afrique des Nations de football dont l’organisation, confiée à la Côte d’Ivoire, a commencé à prendre de l’eau par endroit, c’est comme une mission que le président de la République confie à cet homme réputé intègre.

A 71 ans, respecté, imposant ce respect par sa stature et sa ligne spirituelle, Beugré Mambé n’est pas un homme des grands dossiers, un grand technocrate de la race d’un Patrick Achi ou feu Amadou Gon Coulibaly. Subséquemment, sa mission se dessine au regard des failles et faits de mal-gouvernance laissés par le gouvernement passé. Gabegies, corruptions, arrogances, irrévérences,…. Le chef de l’Etat, à plusieurs occasions, a affiché des signes d’agacement contre ces collaborateurs, dont certains, auréolés de leur proximité avec d’anciens chef du gouvernement se sont convaincus d’être des intouchables.

Beaucoup, s’ils sont reconduits, vont se reconvertir au rythme de Beugré Mambé dont l’âge et le poids de l’âge ne fait pas un chef de gouvernement terrain et bâtisseur comme ses prédécesseurs, mais plutôt une sorte d’autorité de validation.

Ingénieur des Ponts et Chaussées lui-même, il aura tout de même ce regard expert sur tout ce qui se fait.

Mais, en priorité, le Président de la République vient de s’adjoindre à la tête du gouvernement une autorité morale, un garant de l’ordre et de la discipline pour recadrer ces brebis galeuses qui avaient commencé à gagner en galon dans les administrations ivoiriennes depuis des parrains au sein de l’équipe gouvernementale. Laquelle équipe dont le contrôle échappait totalement à un Patrick Achi très peu autoritaire sur des galonnés dont il aura hérité, pour l'essentiel, de ses prédécesseurs,

En clair, Beugré Mambé est là pour mettre de l’ordre. Son choix complète ceux du tout nouveau Haut Représentant de la Bonne Gouvernance, le Magistrat hors hiérarchie, Epiphane Zorro Ballo, mais aussi celui de cet autre magistrat chevronné, Hua Koffi, à la Cour de Cassation. Des hommes sûr pour donner un cachet de probité à la gouvernance Ouattara de plus en plus critiquée.

Globalement, ces changements laissent entrevoir une réelle volonté au sommet de l’Etat : ASSAINIR LA GESTION DE LA CHOSE PUBLIQUE, ET RÉHABILITER L’IMAGE DE PLUS EN PLUS ÉCORNÉE DE LA CÔTE D’IVOIRE.

Ce pari peut être réussi, avec ces nouveaux hommes cooptés. Vivement un gouvernement qui reflète cette volonté.


Félix BONY




publicité

FIL INFO

17 mai 2024

Boundiali : Deux Ivoiriens à la tête d’une mine d’or

17 mai 2024

France: Un jeune entrepreneur ivoirien reçoit la distinction Young Leaders Génération Europe-Afrique 2024

17 mai 2024

La défense de Trump a cherché à faire flancher Michael Cohen

17 mai 2024

Tchad: Macron félicite Déby pour son élection et appelle à la poursuite du dialogue

17 mai 2024

Mali : Lutte contre les atteintes aux biens publics : Plus de 91 milliards de Fcfa recouvrés par la justice



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité