publicité

Politique

Où en est le projet d’une intervention de la CEDEAO au Niger? Le Président bissau-guinéen clarifie

Publié le :

La CEDEAO n’a pas abandonné l’idée d’une intervention militaire au Niger à la suite du coup d’État réalisé en juillet. C’est du moins ce qu’estime le président de Guinée-Bissau, qui a été interrogé par France 24.


Une intervention de la CEDEAO (Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest) au Niger “est toujours sur la table”, a indiqué vendredi Umaro Sissoco Embaló, Président de Guinée-Bissau, à la chaîne France 24.


Tout en notant que “les coups d’État sont inacceptables au XXIᵉ siècle”, M.Embaló a toutefois pointé des responsabilités de la CEDEAO dans les récents renversements du pouvoir survenus au Niger, au Mali et au Gabon.

Pas de coup d’État en Guinée-Bissau?


“Dès le premier coup d’État, on aurait dû être ferme et prendre des mesures. C’est antidémocratique. C’est la tradition des années 1970-1980 qui est en train de revenir.”


Pour Umaro Sissoco Embaló, c’était par ailleurs “une grande erreur de la part de la CEDEAO de lever les sanctions au Mali”.


Quant à une éventuelle intervention de la Communauté au Niger, toujours possible, c’est sa crédibilité qui est en jeu, selon lui. “Une transition n’est pas acceptable”, a-t-il martelé.

Le Président bissau-guinéen dit en outre ne pas avoir peur d’un coup d’État dans son pays.

Menace d’intervention

La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest a menacé d’intervenir militairement au Niger dès le coup d’État réalisé le 26 juillet 2023. La France, dont près de 1.500 soldats sont déployés dans ce pays du Sahel, a soutenu cette décision.

Les nouvelles autorités militaires ont exigé le départ de ces soldats, mais aussi de l’ambassadeur français au Niger. Paris a refusé d’obtempérer et continue de considérer le Président déchu Mohammed Bazoum comme légitime.


sputniknews.




publicité

FIL INFO

26 septembre 2023

Le président du club colombien de Tigres FC a été abattu ce samedi 23 septembre après la défaite de son équipe en deuxième division.

26 septembre 2023

Présidentielle 2023 : Martin Fayulu entretient le suspense

26 septembre 2023

Mali : le gouvernement annonce « un léger report » de la présidentielle de février 2024

26 septembre 2023

Doughty Street Chambers, à la rescousse de Sylvia Bongo et de ses enfants

26 septembre 2023

Bouaké : Le meurtrier de Koffi Estelle, l’adolescente de 15 ans mis aux arrêts



Fanico

Dr Famahan SAMAKÉ. 14 septembre 2023
De la ‘’légitimité’’des coups d’état
Emmanuel koffi 13 septembre 2023
S.M.S au Président de la République, Alassane Ouattara
Mandiaye Gaye 3 septembre 2023
La pléthore encore, de candidats à la présidentielle de la République de 2024
Mahoua.S. Bakayoko 26 août 2023
« Quelle est son épreuve ? »

publicité