publicité

Kibarou

Kibarou . Un engagement collectif pour des élections pacifiques

Publié le :

Noble initiative que celle prise par la Commission électorale indépendante ou CEI, d’avoir mis en garde tous les candidats aux élections du 2 septembre, qui avaient pris le malin plaisir de se mettre en campagne, avant le 25 août. Date légalement arrêtée, pour le démarrage de cette opération de séduction des électeurs. En effet, ils sont bien légion ceux qui avaient volontairement et consciemment confondu précampagne et campagne, pour certainement prendre de l’avance sur leurs adversaires. Supercherie de bas étage, judicieusement dénoncée ici et là, par des observateurs soucieux du respect de la légalité, ainsi que du bon déroulement des scrutins. Heureusement que ces dénonciateurs légalistes ont été suivis par la CEI, qui avait certainement fait la même constatation sur le terrain.

Ainsi, tout est mis en œuvre afin que ces élections, porteuses de la démocratie de proximité à l’échelle nationale, se déroulent dans les meilleures conditions possibles. C’est à un véritable engagement collectif que l’on assiste dans ce sens. Marqué notamment par des signatures de chartes de bons comportements, d’adoption d’attitudes teintées de civisme et discipline exemplaires. Signatures qu’effectuent les formations politiques dans l’arrière- pays, par l’entremise de leurs différents représentants. Aux journalistes sont rappelées toutes les vertus de leur noble métier. Avec une emphase particulière sur l’importance de l’objectivité, l’impartialité, et la responsabilité dans un contexte électoral. Evitant par ce fait même que, leurs plumes, micros et claviers ne viennent réactiver les feux des violences et autres discordes électorales, qu’on voudrait considérer à jamais éteints dans ce pays. Ainsi donc, au fur et à mesure que l’on approche de la période consacrée à vanter les compétences des différents candidats, pour leur attirer le maximum de suffrages, il s’opère comme un formatage au demeurant bienséant, des consciences. De sorte à ne favoriser au niveau des esprits, la moindre ouverture à toute sorte de dérapage. Que peuvent être les mauvaises pratiques électorales, des actions quelconques susceptibles de fausser ou compromettre l’exercice démocratique ici ou là. La tournée qu’effectue en ce moment, le ministre de la réconciliation Kouadio Konan Bertin à l’intérieur du pays, prend ici tout son sens. Par ce que rappelant à chacun les électeurs, que le choix de son maire ou de son président de Conseil régional, reste après tout, un acte ponctuel, par rapport au maintien des conditions de paix. Qui relève plutôt d’une œuvre permanente. A placer au- dessus des intérêts politiques, ainsi que de toute autre action, à caractère national. Voilà, une bonne compréhension à la fois de l’élection et de l’absolue nécessité d’œuvrer à la consolidation quotidienne de la paix, dans toutes les circonstances, que chaque Ivoirien devrait intérioriser. En avoir constamment le réflexe.

Pour l’heure, il faut reconnaitre qu’avec le climat et les discours qui prévalent sur le terrain, il est heureux de savoir que, la dynamique vécue est prometteuse d’un bon déroulement de ces élections du 2 septembre. Mais, ceci n’est qu’une simple présomption en soi. Car le temps de la campagne électorale reste toujours une équation à plusieurs inconnus. Par ce que, susceptible de créer des surprises, à même d’annihiler tous les efforts qui auront été déployés en amont, en vue de nous offrir des élections locales propres et démocratiques. Et cela, en dépit des dispositions qui auront été prises à cet effet. Gageons que d’ici là, les esprits auront été soigneusement préparés à faire en sorte que tout se passe bien..

Moussa Ben Touré




publicité

FIL INFO

23 mai 2024

La tornade qui s’est abattue sur l’Iowa a fait de 5 morts et au moins 35 blessés

23 mai 2024

10e Prix africain de l'innovation en ingénierie : Un Ivoirien parmi les quatre finalistes en lice pour le grand prix

23 mai 2024

Abidjan : Le 5e pont fermé à la circulation dès ce soir pour des essais de conformité

23 mai 2024

Au Bénin, “des soldats” étrangers “entraînent des terroristes”, dit Niamey

23 mai 2024

Tourisme : La destination du Gabon présentée au «We are Africa» en Afrique du Sud



Fanico

Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo

publicité