publicité

Kibarou

Kibarou. Ce tribunal dont on attend beaucoup

Publié le :

L’application de la nouvelle stratégie de lutte contre l’insécurité routière adoptée en 2021, fait son petit bonhomme de chemin. Même si les résultats ne sont pas encore tout à fait à la hauteur des espoirs placés en elle, l’on note un léger mieux tout de même. Qui se traduit surtout par une certaine réduction des actes d’incivisme au volant. Ce qui n’est pas rien, quand on sait que les mauvais comportements des conducteurs des véhicules de transport en commun notamment, restent à l’origine de plusieurs accidents de la route en Côte d’Ivoire. Comme chacun de ces conducteurs le sait désormais, il y a la vidéo surveillance qui est quasiment partout présente. Un dispositif que certains, animés d’un sentiment d’obscurantisme assez mal voilé, avaient vite fait de critiquer comme étant un vulgaire luxe, dont le pays pouvait faire l’économie. Alors qu’à ce jour, l’usage de cet équipement, combiné avec les prouesses informatiques de plus en plus sophistiquées, a énormément contribué dans bien de pays, à améliorer l’assurance de la sécurité dans divers domaines. La vidéo verbalisation tend à freiner les ardeurs à la désinvolture et à l’incivisme de nombre de chauffards, qui se savent désormais suivis quotidiennement, dans l’exercice de leur métier.

Mieux encore, il est heureux de savoir que les campagnes de conscientisation qui sont aussi régulièrement menées, à travers le pays en direction de ces conducteurs, ne se limiteront plus à ce seul fait. C’est que, comme pour répondre au vœu ardemment exprimé par nombre d’Ivoiriens, les pouvoirs publics ont dorénavant décidé de frapper fort, tous ceux qui se rendront auteurs d’accidents mortels sur les routes. Des accidents qu’ils auraient pu éviter, en se montrant plus consciencieux de la responsabilité qui est la leur, chaque fois, qu’ils tiennent le volant d’un véhicule de transport. Il s’agit là, d’une valeur cardinale qui a de tout temps fait défaut à plusieurs de ces chauffeurs, pourtant dits professionnels. Un tribunal entièrement dédié aux accidents de la route va régulièrement siéger en la matière. Avec la ferme résolution de réprimer juridiquement, tous les contrevenants aux bons comportements relevant pourtant du simple bon sens, ainsi qu’aux règles régissant la circulation automobile.

Les observateurs que nous sommes, voudraient ce faisant placer beaucoup d’espoir dans cette juridiction spécialisée. Dont l’existence traduit toute la volonté et la détermination des pouvoirs publics, à vouloir ramener à néant, le nombre toujours en hausse des accidents mortels de la circulation en Côte d’Ivoire. Pour autant, nous restons persuadés que, l’efficacité de ce tribunal dédié, est au premier chef, l’affaire de ses acteurs ou animateurs. Ce n’est point- là, une incitation subtile de ceux-ci à s’affubler d’oripeaux de cerbères, pour agir. Non loin s’en faut. C’est plutôt une exhortation à la rigueur absolue. Une coercition morale à ne laisser aucune place à la complaisance, au sentimentalisme, et surtout à la corruption. Des facteurs de grandes nuisances, à la noblesse de la fonction qui est la leur. Et partant à l’atteinte de l’objectif visé à l’échelon national, par la désignation de ce tribunal. Gageons que ce ne sera rien de tout cela. Tant il est vrai que, l’assurance quotidienne de la sécurité sur nos routes, relève d’un intérêt collectif à caractère plutôt national. Qui ne saurait donc s’accommoder d’aucune considération partisane. Surtout à connotation politique.

Moussa Ben Touré




publicité

FIL INFO

17 juin 2024

Trump promet de “régler” le problème des paiements de plusieurs milliards de dollars à l’Ukraine

17 juin 2024

Jeux olympiques Paris 2024 : 450 millions de Fcfa de l’Etat pour soutenir les athlètes ivoiriens qualifiés

17 juin 2024

Une météo violente et chaotique s’abat sur les États-Unis

17 juin 2024

Cameroun : Un gendarme perd la vie sur la route de la Tabaski

17 juin 2024

Beni : plus de 40 enfants d’Oicha appelés à s’abstenir d’infractions pour éviter des poursuites



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité