publicité

Economie

Le Vice-Président a participé à la 63e Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO en Guinée-Bissau

Publié le :

 Le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, représentant le Chef de l’Etat, S.E.M. Alassane OUATTARA, a pris part, ce dimanche 9 juillet 2023, au Centre de Conférences du Ministère des Affaires Etrangères de la Guinée-Bissau, à la 63e Session ordinaire de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de la Communauté Economique Des États de l'Afrique de l’Ouest (CEDEAO), consacrée à la situation politique, sécuritaire et socioéconomique dans la région

 Plusieurs sujets étaient inscrits à l’ordre du jour, notamment : l’insécurité grandissante dans la région;

 les transitions en cours au Mali, au Burkina Faso et en Guinée pour un retour à l’ordre constitutionnel; le programme de la monnaie unique de la CEDEAO; les obstacles à la circulation des marchandises le long du corridor Abidjan-Lagos; et l’élection du nouveau Président de la Conférence des Chefs d’Etat et de Gouvernement de la CEDEAO.

 Dans son discours d’ouverture du Sommet, le Président de la Guinée-Bissau, Président en exercice de la CEDEAO, S.E.M. Umaro Sissoco EMBALO, a stigmatisé la menace croissante du terrorisme et de l’extrémisme violent, les conflits intercommunautaires et les déplacements de milliers de réfugiés du fait du changement climatique, de l’insécurité et des changements anticonstitutionnels qui violent les principes fondamentaux de la CEDEAO.

 Le Président de la Commission de l’Union Africaine (UA), M. Moussa Faki MAHAMAT, invité à ce Sommet, a, quant à lui, déploré la récente décision du Gouvernement malien de mettre fin à la présence de la MINUSMA sur son sol.

 Pour lui, ce départ de la Mission Onusienne créera un vide qui va accroître l’insécurité et les menaces humanitaires. C’est pourquoi, il a appelé la CEDEAO et l’UA à intensifier leurs efforts pour combler ce vide.A l'issue de la cérémonie d’ouverture, les Chefs d’Etat et de Gouvernement se sont retrouvés pour une séance à huis clos, au terme de laquelle plusieurs décisions ont été annoncées. 

Il s’agit, entre autres, de l’organisation d’une Session extraordinaire de la CEDEAO dans un (1) mois, afin de prendre les décisions qui s’imposent face à l’insécurité et aux menaces djihadistes ; 

le respect des calendriers définis de commun accord avec les autorités de transition au Mali, au Burkina Faso et en Guinée, pour un retour rapide à l'ordre constitutionnel dans ces pays ;

 et le choix porté sur la Côte d’Ivoire pour abriter le siège du Secrétariat Technique du corridor Abidjan-Lagos. Par ailleurs, le Président de la République Fédérale du Nigeria, S.E.M. Bola Ahmed TINUBU, a été désigné, à l'unanimité de ses pairs, nouveau Président de la Conférence des Chefs d'État et de Gouvernement. 

Il a promis de poursuivre les réformes déjà engagées pour rendre la CEDEAO encore plus dynamique. Notons que qu’au terme de ce Sommet, le Vice-Président de la République, M. Tiémoko Meyliet KONE, a quitté la Guinée-Bissau pour Abidjan, où il est arrivé en début de soirée.



publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité