publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Patron Adamo et ses employés gagnent leur vie en lavant voitures et motos (Reportage)

Publié le :

Lavage d'un véhicule personnel

Il est 10 h. Et subitement, c’est comme s’il pleuvait sous un soleil ardent. Mais ce n’est pas la pluie, plutôt de l’eau projetée d’un robinet-pistolet qui est utilisé par un jeune laveur de voitures, à Tiébissou, au Centre de la Côte d’Ivoire. Nous sommes dans un service de lavage auto-moto dirigé par M. Adama Koné dit Adamo. Il est lui-même le propriétaire. Anciennement, il était couturier. Il a abandonné ce métier par manque de matériels et de rentabilité. Depuis 2020, il s’est reconverti. « Avec les conseils des amis et frères, j’ai été inspiré pour faire un service de lavage de véhicules et motocyclettes. Il n’y en avait pas beaucoup ici à Tiébissou. Et donc c’était une opportunité à saisir », explique-t-il.

Le service est installé derrière la grande mosquée de ville, en bordure de route. Le travail se fait avec de l’eau de forage de la mosquée. Comme matériels : de la poudre de lessive à verser dans de l’eau, des brosses, des éponges et des serpillières. Le pistolet robinet, attaché au bout d’un long raccord, sera utilisé pour le rinçage, après lavage. Pour les tarifs de service, une moto est lavée à 500 F et une voiture personnelle est à 1000 F. Quant aux camions ou cars de transport, le tarif de lavage varie entre 2000 F et 5000 F. Les clients potentiels sont les fonctionnaires pour les véhicules personnels. Pour les motos, ce sont les conducteurs de taxi-motos.


« J'arrive à scolariser mes enfants et à m’occuper de ma petite famille »


Le service de lavage de patron Adamo ouvre tous les jours de 08h à 19h. Il emploie quatre jeunes gens qui reçoivent chacun en moyenne 2500 F par jour, soit environ 75 000 F par mois, ce qui équivaut au nouveau barème du salaire minimum catégoriel garanti (SMIG) adopté par le gouvernement en cette année 2023.

Parlant de rentabilité, Patron Adamo est sans équivoque. « Ce métier est très rentable. Je m’en sors bien quand même. Dans ça, j’arrive à scolariser mes enfants et à m’occuper de ma petite famille. L’essentiel : je ne dépends pas de quelqu’un ! » se réjouit-il. « Il n’y a pas de sot métier », dit-on. Certains jeunes l’ont bien compris. Patron Adamo et ses employés n’attendent pas les parents pour manger encore moins l’Etat pour boire. Ils veulent avoir leur propre argent de façon noble.


« Mon ambition… »


Le service de lavage rencontre des difficultés en termes de matériel de travail. Il n’y a pas de vraies machines à laver comme les automatiques, d’aspirateurs de poussières ni de vrais produits de lavage de véhicule. Trouver des solutions à ces difficultés, se conjugue avec le projet d’agrandir son service. « Mon ambition, c’est d’agrandir le service de lavage avec le matériel qui va avec. Si nous avons un financement, cela va nous arranger. Tout le monde cherche à grandir et à évoluer pour accroître ses revenus. Et puis, il y a maintenant de la concurrence. Il faut alors être efficace et maximiser les profits », a-t-il fait savoir. Effectivement, autour du patron Adamo, il y a maintenant plus de six services de lavage. Chacun cherche à faire du profit en fidélisant ses clients. La concurrence jouera au niveau de la qualité et des tarifs de service.


Moussa I. Koné




publicité

FIL INFO

23 juin 2024

Émeutes de la soif au Maghreb: des mesures d’urgence annoncées

23 juin 2024

Nomination de Kouadio Konan Bertin comme nouvel ambassadeur au Gabon : Le Conseil des ministres gabonais marque son accord préalable

23 juin 2024

La Cour des comptes inflige une amende de 20 millions de FC à la comptable publique principale des recettes de Kinshasa pour faute de gestion

23 juin 2024

Goïta accuse Paris d’avoir imprimé de faux billets de francs CFA pour nuire à l’économie du Mali

23 juin 2024

Trump exhorte les chrétiens évangéliques à voter pour lui



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité