publicité

Societe

Côte d’Ivoire.Tiébissou : Qui a tué le vieil homme solitaire de Bel Horizon ?

Publié le :

Dans la nuit du jeudi 18 mars au vendredi 19 mai 2023, un crime crapuleux s’est produit à Tiébissou, au quartier Bel Horizon. Bathily Nabyla, de nationalité burkinabè, âgé de 65 ans, a été découvert mort à son domicile. Il gisait dans un bain de sang. Tout porte à croire que c’est une agression à l’arme blanche avec volonté de meurtre. Puisque, selon une source sécuritaire, le sexagénaire aurait reçu huit coups d’une lame de couteau sur le cou et la nuque. Le bourreau n’a laissé aucune chance de survie à sa victime. C'est la première fois qu’un tel crime crapuleux est perpétré dans ce quartier paisible de la commune de Tiébissou.


Qu’est ce qui s’est réellement passé pendant cette nuit-là pour que le vieux Nabyla passe tragiquement de la vie au trépas ? Chacun y va de ses propres commentaires. Les habitants du quartier sont sous le choc depuis la découverte du crime. Selon les informations d’un voisin anonyme, Bathily Nabyla menait une vie solitaire depuis plus d’une trentaine d’années à Tiébissou. Il n’avait pas de femme ni d’enfant, encore moins de parents biologiques connus. Certains disent qu’il aurait un tuteur dans la ville qui serait un colonel. On n’en saura pas plus.

L’infortuné vivait tout seul dans sa maison au quartier Bel Horizon. Pauvre, il était destinataire de dons en vivres et en numéraires de la part de personnes de bonne volonté. Des voisins lui donnaient souvent à manger et repassaient récupérer leurs assiettes le lendemain matin. C’est ainsi que vendredi dernier, aux environs de 10 h, un voisin, venant récupérer son assiette de la veille, a constaté que la porte était fermée et le vieux absent. Après qu’il eut frappé à la porte plusieurs fois, personne ne répondait. Ayant cherché, sans succès, à savoir où le vieux se trouvait, il a fini par pousser la porte avec force. Et voilà le corps de l’homme baignant dans son sang. En fait, le bourreau, après sa forfaiture, avait tiré le pied de la victime pour bloquer la porte.


L’Imam appelle au calme


C’est de là que les informations sont parties pour atteindre le poste de police de Tiébissou. Les éléments du commissaire de Police de Tiébissou, Guy Sérodé, sont venus sur les lieux du crime pour faire le constat d’usage. Une enquête a été ouverte pour mettre la main sur le coupable de cet homicide. Le corps du solitaire Bathily Nabyla a été enlevé par les services des pompes funèbres et déposé à la morgue de Tiébissou.

Face aux diverses interprétations sur les raison de ce meurtre, l’imam de la grande mosquée de Tiébissou, Traoré Issa, a appelé à garder le calme en attendant les enquêtes de la police. « C’est vrai que ce qui s’est passé fait vraiment mal. La vie est sacrée et personne ne doit ôter la vie à autrui. Mais ce qui s’est passé, il faut l’accepter avec foi et éviter de dire des choses qui ne seront pas fondées sur la vérité. La police va mener ces enquêtes. Ensemble on saura la vérité et la justice fera également son travail. Ce n’est pas à nous de jouer ce rôle, il faut faire attention aux propos et aux accusations non fondées », a indiqué l’Imam aux habitants du quartier.


Moussa I. Koné




publicité

FIL INFO

17 mai 2024

Boundiali : Deux Ivoiriens à la tête d’une mine d’or

17 mai 2024

France: Un jeune entrepreneur ivoirien reçoit la distinction Young Leaders Génération Europe-Afrique 2024

17 mai 2024

La défense de Trump a cherché à faire flancher Michael Cohen

17 mai 2024

Tchad: Macron félicite Déby pour son élection et appelle à la poursuite du dialogue

17 mai 2024

Mali : Lutte contre les atteintes aux biens publics : Plus de 91 milliards de Fcfa recouvrés par la justice



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité