publicité

Economie

Condamnation à payer 177 milliards Fcfa, inflation mondiale… : Les opérateurs de téléphonie mobile

Publié le :

Pourront-ils encore baisser les tarifs ? Depuis quelques semaines les opérateurs de téléphonie au Mali font face à la pression d’un certain nombre de consommateurs qui ayant surfé sur la vague de contestations sur les réseaux sociaux pour la diminution des tarifs des forfaits en Côte d’Ivoire souhaitent emboiter le pas aux Ivoiriens. Sauf qu’au Mali, l’épée de Damoclès est sur la tête de ces sociétés de téléphonies qui sont déjà condamnées par la justice malienne à verser plus de 177 milliards F CFA à un réseau de consommateurs. S’y ajoute l’inflation mondiale qui frappe de plein fouet toutes les sociétés. Les contestataires pourront-ils tordre le bras d’Orange Mali, Moov Africa Malitel et Telecel à baisser encore les prix ? Rien n’est moins sûr pour le cas du Mali selon un spécialiste des télécommunications

Tout le mouvement pour la diminution des forfaits Internet est parti de la Côte d’Ivoire, lorsque le régulateur a demandé aux différents opérateurs d’aligner les prix des forfaits qui ont été revus à la hausse.

Cette mesure a été largement contestée sur les réseaux sociaux obligeant le régulateur à faire machine arrière en maintenant les anciens prix. Depuis lors des groupes se sont formés sur les réseaux sociaux de nombreux pays francophones comme le Burkina, le Sénégal et le Mali appelant les opérateurs à baisser les prix des forfaits Internet.

Plusieurs sources évoquaient la tenue d’un sit-in ce vendredi devant le siège d’un des opérateurs. Ce sit-in a été reporté. “Ceux qui sont derrière ces manifestations souhaiteraient une diminution des tarifs à l’image de la Côte d’Ivoire or dans ce pays, les tarifs n’ont pas changé il y a eu juste une tentative d’alignement des prix qui n’a pas marché et tous les opérateurs sont revenus à leurs anciens tarifs”, assure une source proche du dossier.

Fin de non-recevoir

D’ailleurs, pour ce spécialiste, la situation du Mali est toute particulière. “Le moment est critique pour les sociétés de téléphonie mobile au Mali, car en plus de l’inflation mondiale qui a impacté toutes les entreprises à travers le monde, les opérateurs de téléphonie ont été condamnés à payer la somme de plus de 177 milliards F CFA à un réseau de consommateurs. Ce qui veut dire que financièrement, ces sociétés ne savent pas de quoi demain sera fait. Donc, le moment est mal choisi dans la mesure où l’épée de Damoclès pend déjà sur leur tête avec cette condamnation judicaire”, selon notre source.

Autre constat qui s’avère : les prix de la connexion pour les pays de l’Hinterland sont toujours élevés comparés à ceux qui ont accès à la mer.

En tout cas, au regard de ces différents contextes, il sera très difficile de parier que les opérateurs vont diminuer encore le prix.

“Avec la guerre en Ukraine, la crise de la Covid-19, tout a augmenté certains produits ont été multipliés par deux mais pas les communications et les forfaits. Toute chose qui prouve qu’un pas de géant avait été déjà fait par ces opérateurs à l’endroit des clients”, conclut notre source.

Kassoum Théra




publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité