publicité

Fanico

Après, vous allez accuser les étrangers

Publié le :

Dans la nuit du Mardi 7 Mars dernier, il a soufflé un grand vent sur une partie d’Abidjan. Les baies vitrées de chez moi ont toutes été emportées par ce vent violent. Elles ont été remplacées par des contreplaqués provisoires pour empêcher l’eau des prochaines pluies d’inonder la maison .

J’ai pris contact avec un jeune vitrier qui m’a été recommandé par un ami. Je l’ai appelé toute la journée du Mercredi en vain. Il n’a pas décroché. Je lui ai envoyé 3 message écrits . J’ai encore essayé le Jeudi, sans succès. Le Vendredi matin, vers 10 heures, il m’a rappelé. Il était désolé, il n’avait vu ni mes appels ni mes messages. Puis il m’a dit qu’il allait venir chez moi dans une heure constater les dégâts et proposer des vitres de remplacement plus résistants. Je l’attends toute la journée du Vendredi, il ne vient pas . Je le rappelle, son portable est fermé. Le samedi soir, je réussis à l’avoir à nouveau. Il s’excuse de ne pas être venu le Vendredi et promet de se rendre disponible le Lundi, car le week-end il a une fête dans son village.

Dans ma vie sociale et dans ma vie professionnelle, j’ai tendance à travailler avec les jeunes entreprises ou des débutants, pour leur offrir leurs chances, comme nous-mêmes des inconnus nous ont aidés au début de notre vie active et nous aident encore aujourd’hui. Il faut retourner l’ascenseur des grâces sociales reçues que Dieu a mises dans les mains de certains inconnus pour nous .

Ça m’a donc quelques fois réussi de travailler avec les jeunes ou les débutants, mais là, ce jeune vitrier Ivoirien a mis mes nerfs et ma patience à rude épreuve.

Le Dimanche matin, revenant de l’Eglise, je prends le contact d’un vitrier sur la pancarte de son atelier fermé. L’homme est un non National, qui appartient à la plus grande communauté d’origine arabe vivant en Côte d’Ivoire. Quand je l’ai appelé au téléphone ce Dimanche, il était 12 heures. A 13 heures, il était déjà chez moi à la maison pour prendre les mesures des baies . A 20 heures, il m’a envoyé un devis estimatif des travaux, qui était plutôt raisonnable. Le lundi matin, il est revenu avec son équipe. Je les ai laissés travailler et je suis allé à mes occupations. Quand je suis rentré le lundi dans la nuit, j’avais l’impression d’avoir une nouvelle maison: toutes les baies vitrées avaient été remplacées en plus beau et résistant. Le mardi, le jeune Ivoirien m’appelle.

Une autre fois , je suis allé à une activité à Adzope. Mais je suis arrivé trop tôt. J’ai donc entrepris de me promener dans la ville et sa périphérie. J’ai aperçu un grande clôture protégeant les enceintes d’une entreprise de compost et d’engrais biologique. Comme je suis passionné d’agriculture, je prends les numéros de téléphone. J’appelle l’un des responsables ivoiriens quelques jours après pour prendre des renseignements sur les prix et le mode de livraison. L’homme que j’ai au bout du fil est agressif, s’énerve et me raccroche au nez, quand je pose des questions d’informations commerciales.

Souvent, ce sont des employés ou dirigeants de petites entreprises privées qui vous reçoivent mal ou fournissent un piètre service . Ou des jeunes réceptionnistes qui passent leur temps au téléphone quand des clients attendent devant eux .

Les gars, disons-nous la vérité : nous n’irons pas dans vos entreprises juste parce que vous êtes Ivoiriens. Nous irons acheter vos biens ou services , si vous alliez qualité et prix .

Combien de personnes n’ont pas commandé et payé des produits et services chez leurs frères Ivoiriens, qui n’ont jamais été exécutés ni livrés, ou qui le sont de façon médiocre et avec retard ?

La rigueur, l’ardeur au travail, la qualité du service , la conscience professionnelle, le souci du bien exécuté, le respect des délais de prestation ou de livraison sont des éléments essentiels pour nous les clients , sans considération de la nationalité des prestataires. C’est la qualité de votre travail qui conditionnera notre patriotisme économique et non pas juste parce que vous êtes une jeune entreprise ivoirienne.

Il y a des entrepreneurs de fibre ivoirienne qui se distinguent , qui sont exemplaires, qui font du travail de qualité et dont moi-même je fais la promotion sur mes pages . Ce sont de petites ou de grandes entreprises dont les dirigeants ou les employés impressionnent par la qualité de leur travail.

Apprenons à leur ressembler. Il ne faut pas que par la trop négligence de certains Nationaux, on en vienne à dire : « ne confie pas ton travail à cet Ivoirien parce qu’avec eux , on ne sait jamais! ». Il faut plutôt que dans l’opinion, l’on dise : « C’est un Ivoirien ? Donne lui ton travail , ils sont trop forts ! Ils ne te décevront pas! »

Il est évident que le rôle de l’Etat dans la promotion des jeunes entreprises, pour leur permettre d’être opérationnelles et professionnelles , est vital : Fiscalité , environnement des affaires , ordonnancement institutionnel d’accompagnement administratif , appui financier, politique de promotion entrepreneuriale ( marchés , formation, subventions), dans le respect des conventions internationales.

Mais l’Etat ne nous obligera pas à devenir vos clients et à acheter vos biens et services, si vous êtes médiocres et trop amateurs.

Je milite en faveur d’une politique volontariste de soutien aux entreprises privées ivoiriennes pour qu’elles deviennent de grandes et sérieuses entreprises qui s’imposent au niveau national, au niveau africain et au niveau mondial.

Des pays tels que le Nigeria et la Chine ont commencé leurs essors économiques en favorisant l’émergence de puissantes entreprises nationales.

En Afrique du Sud, le B.E.E ( Black Economic Empowerment), une politique nationale se promotion des entreprises, a accordé une priorité aux entreprises de citoyens Sud-Africains Noirs par une discrimination positive pour combler le gap de la pauvreté et la faiblesse de l’entrepreunariat Sud-Africain Noir, puis Blanc , pour devenir une politique de promotion de l’entreprise sud-africaine tout court.

Grâce à la politique du BEE, l’Afrique du Sud a pu produire 5.000 nouveaux millionnaires par an pendant des années à partir du début des années 2.000 et permettre l’émergence d’une puissante classe moyenne, moteur de la consommation et par conséquent de la croissance. Quand je vivais et travaillais en Afrique du Sud, j’étais impressionné par cette vitalité économique nationale que je n’avais vu nulle part dans un autre pays africain.

L’Etat a un rôle clé dans le développement et l’accompagnement des entreprises ivoiriennes. Mais vous aussi, apprenez à être comme d’autres entreprises ivoiriennes exemplaires professionnelles. N’allez pas sur les chantiers avec des costumes et cravates, des chaussures époustouflantes, des voitures dernier cri . Ne donnez pas des délais que vous ne respectez jamais. Ne fournissez pas des services de basse qualité .

Regardez autour de vous , la Côte d’Ivoire est attractive et tout le monde veut sa part de marché. Les gens viennent de partout . Même les jardiniers et les mécaniciens les plus efficaces sont devenus des non Nationaux.

Heureusement que nous sommes encore imbattables en musique …parce que les Nigérians trouvent notre marché trop petits pour venir s’embrouiller avec nous ici. Et même là encore, sur le plan culturel , certaines entreprises produisent des spectacles d’un niveau d’amateurisme écœurant .

Travaillons aux standards internationaux. Ce n’est pas parce qu’on est Ivoiriens qu’on doit travailler au rabais , rabrouer des clients au téléphone, leur poser des lapins, escroquer leur argent.

L’éveil de ce pays passe aussi par un entrepreneuriat national puissant doublé d’un patriotisme économique qui absorbera le chômage, transformera les conditions de vie de millions de personnes et fera profiter des richesses du pays à ceux qui vivent sur ce sol en priorité. De la conscience et du sérieux dans tout ce que nous faisons, nous en avons besoin .

Est-ce que nous-mêmes on se respecte ?

Après, vous allez accuser les étrangers ..

Vincent Toh Bi Irié




publicité

FIL INFO

2 mars 2024

Niger: une délégation bientôt dépêchée au Bénin selon Cotonou

2 mars 2024

Officiel : Paul Biya augmente encore les salaires des fonctionnaires

2 mars 2024

Bénin : Le Parlement rejette la révision constitutionnelle

2 mars 2024

Le Mali et la Russie discutent de la construction de centrales nucléaires et solaires, selon Bamako

2 mars 2024

Vers un report du procès de Trump pour sa gestion de documents classifiés



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité