publicité

Societe

Côte d'Ivoire. Secours : que font les pompiers civils ?

Publié le :

À Abidjan, un édifice de couleur orange et blanc est visible depuis un moment à Adjamé, en face de la gendarmerie d’Agban. C’est la nouvelle Maison des pompiers civils, nouveau siège de l’Office national de la protection civil (Onpc), dirigé par le Préfet hors grade Amankou Kassi Gabin. Nous y avons fait un tour.

Depuis l’an 2000, l’Office national de la protection civile mène des missions de secours auprès des populations. Ses agents sont appelés les pompiers civils. Qu’est-ce qui les différencie des pompiers militaires ? Que font-ils ? Dans quels cas interviennent-t-ils ? La différence entre les pompiers civils et les pompiers militaires, se trouve dans le statut,nous explique Désiré Dago, du service Communication de l’Onpc. Les premiers pompiers civils, formés par le Gspm ont été affectés à l'Onpc en 2014. Depuis quelques années cependant, ils sont formés par l'Onpc, dont les formateurs ont suivi des formations dans plusieurs pays notamment en France et en Tunisie.


Habillés comme les pompiers militaires


Lors de notre passage à la Maison des Pompiers civils, le jeudi 23 février 2023, il n’y avait pas d’agitation particulière. Les mouvements étaient timides. Quelques pompiers civils, habillés en uniforme bleu nuit comme celui des pompiers militaires, avec un macaron estampillé ONPC, allaient et venaient dans la cour et les couloirs du bâtiment. Il s’agit d’un bâtiment R+5 construit sur une superficie de 1725 m2. Outre la soixantaine de bureaux, il est doté d’une salle de gestion de crise, connectée au système de vidéosurveillance des services de sécurité.

En fait, à Abidjan, tout comme à Bouaké, Yamoussoukro et Korhogo, où se trouvent des casernes du GSPM, il n’y a pas de pompiers civils. Ceux que nous voyons au siège de l’ONPC sont dans les services de la Direction générale.


Secourisme, formation et prévention


Créé en 1961 sous le nom de Service national de la protection civile, l’Onpc devient plus tard la Direction de la Protection civile. En 2000, l’Etat crée un organisme autonome de gestion des situations de crise, en l’occurrence l’ONPC, qui vient en soutien au Groupement des sapeurs-pompiers militaires (GSPM), actif depuis 1974.

Les pompiers civils sont chargés de la gestion des situations d’urgence. Ils interviennent dans le secourisme, la formation et la prévention. « De façon générale, faire de la prévention c’est prendre des dispositions pour ne pas que le sinistre arrive. C’est un ensemble d’actions mis en place pour prévenir les sinistres » explique M. Dago. Et il précise : « Il y a trois types de prévention. La prévention sécurité incendie, la prévention contre les risques d’accidents domestiques et la prévention contre les risques d’inondations. Par exemple, nous effectuons des visites de sécurité des bâtiments (écoles, hôtels, hôpitaux) pour inspecter leurs dispositifs et leur montrer certaines règles de secourisme telles que : comment éteindre un feu ? ou encore comment utiliser un instincteur ? ».


Collaboration avec les pompiers militaires


En cas de sinistre, notamment les feux de brousse, les inondations, les accidents et les incendies, la population peut s’adresser aux pompiers civils tout comme aux militaires. A ce jour, on dénombre environ 3500 pompiers civils et 30 centres de secours d’urgence (Csu), à travers le pays. L’ambition, selon les dirigeants de l’Onpc, est de passer, d’ici quelques années à 108 centres », souligne-t-il.

En cas de débordement dans une zone relativement à un sinistre, les pompiers du Gspm font appel aux pompiers civils du centre de secours d’urgence (caserne) le plus proche. A Abidjan par exemple, les pompiers militaires sollicitent, en cas de besoin, l’appui des pompiers civils de Toumodi. A Yamoussoukro, ce sont ceux de Bouaflé qui interviennent à la demande du Gspm.

« Avec ce nouveau siège, nous disposons désormais d’un cadre de travail nettement amélioré, et propice au renforcement de la qualité des services rendus aux populations », se réjouit Désiré Dago


Boubakar Barry





publicité

FIL INFO

20 avril 2024

Bank of Africa Sénégal : Croissance soutenue et rendement du dividende en hausse

20 avril 2024

Ituri : plusieurs femmes pygmées abusées sexuellement à Djugu

20 avril 2024

Les États-Unis ont accepté de retirer leurs troupes du Niger, selon les médias américains

20 avril 2024

Incident au sein du Pdci-Rda: Le Parti dépêche Emile Constant Bombet à Abengourou

20 avril 2024

La démocratie des États-Unis mise à l’épreuve par le procès Trump



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité