publicité

Politique

RDC : le pape François plaide pour des élections libres, transparentes et crédibles

Publié le :

Le pape François a plaidé mardi 31 janvier pour des élections libres, transparentes et crédibles en RDC. Il a lancé ce message lors de sa rencontre avec les autorités congolaises, la société civile et le corps diplomatique. Il a aussi salué les membres de la société civile, qui «jouent également un rôle essentiel dans la construction d’un avenir de paix et de fraternité».

« Celui qui détient des responsabilités civiles et gouvernementales est appelé à agir avec une clarté cristalline, en vivant la fonction reçue comme un moyen de servir la société. Le pouvoir n’a de sens en effet que s’il devient service. Combien il est important d’agir dans cet esprit, en fuyant l’autoritarisme, la recherche de gains faciles et la soif d’argent que l’apôtre Paul désigne comme la racine de tous les maux », a recommandé le pape.

Il recommande aussi d’étendre davantage aux femmes, aux jeunes et aux groupes marginalisés, la participation aux processus de paix et de rechercher le bien commun et la sécurité des personnes plutôt que les intérêts personnels ou de groupes :

« Renforcer la présence de l’État partout sur le territoire. Que l’on ne se laisse pas manipuler, et moins encore acheter, par ceux qui veulent maintenir le pays dans la violence afin de l’exploiter et de faire des affaires honteuses : cela n’apporte que discrédit et honte, avec la mort et la misère. Au contraire, il est bon de se rapprocher des personnes pour se rendre compte de la manière dont elles vivent. Elles font confiance lorsqu’elles sentent que les gouvernants sont réellement proches, non pas par calcul ou par exhibition, mais par service ».

Lutter contre l’impunité

Le souverain pontife interpelle également les dirigeants à différents niveaux, face aux différents fléaux qui gangrènent la société.

« Dans la société, ce sont souvent les ténèbres de l’injustice et de la corruption qui obscurcissent la lumière du bien. Il y a des siècles, saint Augustin, né sur ce continent [Afrique], se demandait déjà : Si la justice n’est pas respectée, que sont les États, sinon des bandes de voleurs. Dieu est du côté de ceux qui ont faim et soif de justice. Il ne faut pas se lasser de promouvoir dans tous les domaines le droit et l’équité, en luttant contre l’impunité et la manipulation des lois et de l’information », a recommandé l’évêque de Rome.

Promouvoir des opportunités éducatives pour les enfants

Le Pape a également dénoncé le «fléau du travail des enfants», et la marginalisation des filles, rappelant combien «l’éducation est fondamentale» :

« De même, les diamants les plus précieux de la terre congolaise que sont les enfants de cette nation doivent pouvoir bénéficier de véritables opportunités éducatives, qui leur permettent de mettre pleinement à profit leurs brillants talents. L’éducation est fondamentale : elle est la voie de l’avenir, la route à emprunter pour atteindre la pleine liberté de ce pays comme du continent africain ».

Selon lui, il est urgent d’investir dans l’éducation afin de « préparer des sociétés qui seront fortes si elles sont bien instruites, autonomes si elles sont pleinement conscientes de leurs potentialités et capables de les développer avec responsabilité et persévérance ».

Mais, a-t-il déploré, « beaucoup d’enfants ne vont pas à l’école : combien, au lieu de recevoir une éducation digne de ce nom, sont exploités ! Trop d’entre eux meurent, soumis à des travaux asservissants dans les mines. Aucun effort ne doit être ménagé pour dénoncer le fléau du travail des enfants et y mettre fin. Combien de filles sont marginalisées et violées dans leur dignité. Les enfants, les jeunes filles, les jeunes sont l’espérance : ne permettons pas que celle-ci soit effacée, cultivons-la avec passion! ».

Préserver le poumon du monde

Le saint-père rappelle que la République démocratique du Congo abrite l’un des plus grands poumons verts du monde, qui doit être préservé. Comme pour la paix et pour le développement, ajoute-t-il, dans ce domaine également une collaboration large et fructueuse est importante, permettant d’intervenir efficacement, sans imposer des modèles extérieurs plus utiles à ceux qui aident qu’à ceux qui sont aidés.

« La répétition continuelle des attaques violentes ainsi que les nombreuses situations de détresse pourraient affaiblir la résistance des Congolais, miner leur force d’âme, les conduire à se décourager et à s’enfermer dans la résignation. Mais, au nom du Christ qui est le Dieu de l’espérance, le Dieu de toute possibilité qui donne toujours la force de recommencer, au nom de la dignité et de la valeur des diamants les plus précieux de cette terre splendide que sont ses habitants, je voudrais inviter chacun à un nouveau départ social courageux et inclusif », a encouragé le pape François.

Radiookapi




publicité

FIL INFO

20 avril 2024

Bank of Africa Sénégal : Croissance soutenue et rendement du dividende en hausse

20 avril 2024

Ituri : plusieurs femmes pygmées abusées sexuellement à Djugu

20 avril 2024

Les États-Unis ont accepté de retirer leurs troupes du Niger, selon les médias américains

20 avril 2024

Incident au sein du Pdci-Rda: Le Parti dépêche Emile Constant Bombet à Abengourou

20 avril 2024

La démocratie des États-Unis mise à l’épreuve par le procès Trump



Fanico

Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !
Dr. Yalamoussa Coulibaly 6 février 2024
Diversité de noms chez les Sénoufo
Emmanuel Koffi 17 janvier 2024
Lettre ouverte au Premier Ministre Robert Beugré Mambé

publicité