publicité

Societe

Salauds de … ?

Publié le :

Si l’on en croit la presse européenne, surtout française à laquelle j’ai le plus facilement accès, les Qataris, qui sont des multimilliardaires, seraient de vrais salauds qui font travailler des millions d’immigrés venus d’Asie et d’Afrique comme des vrais esclaves des temps modernes qu’ils paieraient en vraie monnaie de singe. J’ai vu plusieurs reportages sur les conditions déplorables dans lesquelles vivent ces immigrés dans ce pays qu’ils croyaient être de cocagne. Certaines organisations non gouvernementales occidentales ont donné une estimation des personnes mortes dans la construction des stades et autres infrastructures qui abritent la Coupe du monde de football qui se déroule dans ce pays actuellement, et réclament que le Qatar paie pour tous ces morts.

J’applaudis des deux mains et des deux pieds, car dans ce vingtième siècle, nous ne saurons accepter que des personnes soient encore traitées comme des animaux et paient de leurs vies, pour assurer le plaisir de personnes nanties. Il faut donc absolument que les entreprises qui ont fait travailler ces immigrés africains et asiatiques dans ces conditions soient condamnées à les dédommager.

Mais au fait, qui a fait travailler ces personnes dans ces conditions et qui les a payés ? Il est connu que si les Qataris sont pleins aux as, ils sont pour le moment de piètres constructeurs de buildings, de stades, de routes et d’infrastructures modernes. Ce sont essentiellement des entreprises occidentales, c’est-à-dire, européennes, américaines, japonaises et peut-être chinoises, qui ont construit le Qatar depuis qu’il a découvert ce fameux gaz qui est le plus important gisement du monde, et qui a fait sa richesse. D’ailleurs ce gaz est exploité par des entreprises occidentales qui ne pourront pas dire qu’elles n’y font pas aussi leur beurre. Alors, qui emploie ces travailleurs immigrés et les paie comme des esclaves ? Ce sont les entreprises occidentales. Qui donc doit les dédommager ? Ce sont les entreprises occidentales, et derrières elles, leurs pays respectifs. Ce sont les chefs d’Etats de ces pays qui vont faire la danse du ventre devant les Qataris pour leur vendre leurs entreprises, ainsi qu’aux dirigeants des autres émirats et royaumes de cette région que le pétrole et le gaz ont outrageusement enrichis. Les entreprises occidentales utilisent les travailleurs immigrés pour travailler pour les émiratis, qui eux se contentent de signer les chèques, et l’argent se retrouve dans les banques occidentales. Les médias occidentaux qui tirent à boulets rouges sur le Qatar ignorent-ils cela ?

Puisqu’ils parlent de travailleurs qui ont été très mal payés pour bâtir des pays et de la nécessité de les dédommager, peuvent-ils nous dire qui dédommagera un jour les millions d’Africains qui ont été utilisés pour bâtir les Etats Unis qui étaient alors une colonie des Européens, et dont le travail a aussi servi à construire certains pays d’Europe ? Combien sont-ils morts dans les cales des bateaux qui les transportaient vers l’Amérique, dans les champs de coton et de canne à sucre des Amériques et des Caraïbes ? C’est de l’histoire ancienne, me dira-t-on. Elle est aussi ancienne, l’histoire de ces « indigènes » qui travaillaient gratuitement pour les colons français et belges jusqu’en 1946 ? Combien sont morts sur les routes, sur les rails, sur les chantiers ? Saura-t-on jamais combien de « nègres » sont morts dans la construction du Congo-Océan, dans celle du canal de Vridi ? A combien a-t-on payé les « tirailleurs sénégalais », c’est-à-dire des soldats recrutés de force dans toute l’Afrique coloniale française qui sont allés mourir pour sauver la France ? A combien payait-on et dans quelles conditions vivaient les immigrés africains arrachés à leurs pays et qui ont construit la France des « trente glorieuses » ? On nous parle toujours des conditions terribles dans lesquelles sont fabriqués les ballons de football et d’autres produits tels que les vêtements dans des pays asiatiques. Qui sont les clients de ces entreprises ? En fin de compte qui est le salaud dans l’histoire, qu’elle soit ancienne ou actuelle ?

Aujourd’hui les médias français semblent découvrir ce qu’est la Qatar ? Pourtant ils fréquentent ce pays depuis très longtemps. Un de leurs anciens présidents en est même l’un des VRP de luxe. Ils n’ignorent pas tout ce que ce pays a acheté en France, dont le plus emblématique est le club de football de leur capitale, le Paris Saint-Germain. Ces médias donnent aussi l’impression de s’étonner que le Qatar organise la Coupe du monde de football alors qu’il n’est pas un pays où ce sport est très pratiqué. Ce pays a-t-il volé cette organisation ? Elle lui a été attribuée depuis des années. Alors, où est le problème ? Certains parlent de corruption. Qui a été corrompu ? N’est-il pas temps d’arrêter cette hypocrisie ? Il est bien de pointer du doigt les turpitudes des autres. Mais comme le disait Zadi Zaourou, n’oublions jamais que chaque fois que l’on tend un doigt accusateur vers l’autre, trois de nos propres doigts sont pointés vers nous.

PS : j’avais fini d’écrire cette chronique lorsque j’ai entendu sur une radio internationale que des médias français dénoncent les conditions dans lesquelles des immigrés travaillent sur les chantiers des futurs Jeux Olympiques de Paris : travail au noir mal payé dans des conditions contestables entre autres. Quand va-t-on commencer à organiser le boycott de ces Jeux ?

Venance Konan





publicité

FIL INFO

2 février 2023

Armée ivoirienne: Un recrutement de sous-officiers et militaires du rang spécialistes ouvert

2 février 2023

Cameroun - Les Prix des carburants revus à la hausse, tout comme les salaires des agents publics.

2 février 2023

Côte d'Ivoire.Ce mercredi 1er février 2023, 3 nouveaux cas de Covid-19 sur 280 échantillons prélevés soit 1,1% de cas positifs, 2 guéris et 0 décès.

2 février 2023

En Californie, des policiers tuent un Afro-Américain amputé des deux jambes

2 février 2023

Russie, Chine : l’OTAN appelle à une union contre l’autoritarisme



Fanico

ABSLOW 21 janvier 2023
Lettre ouverte aux femmes de mon pays
Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes

publicité