publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Valoriser le rôle prépondérant de la communication, dans le développement des territoires

Publié le :

L’université Felix Houphouët-Boigny de Cocody à Abidjan, a abrité du 23 au 25 novembre, un colloque international su sur le thème : « Communication, gouvernance territoriale et développement durable ». Des enseignants chercheurs venus de plusieurs pays de la sous-région ont mené des réflexions sur cette thématique qui s’articule autour de cinq axes que sont : Communication digitale, bonne gouvernance et territoire ; communication, préservation de l’environnement et collectivité territoriale ; communication, gestion foncière et territoire ; médias locaux, développement et collectivité territoriale, puis communication, covid-19 et territoire.

En effet, traditionnellement les investissements étaient faits dans les capitales. Aujourd’hui la plupart des Etats investissent beaucoup dans le développement des territoires. Car il existe un réel besoin d’investir dans les territoires, afin de créer des pôles de développement. « Dans cette logique, il y a donc urgence à réfléchir sur la contribution de la communication à la gouvernance territoriale. Mais également, au développement des territoires et au développement durable », a précisé Kra Kouassi Raymond, professeur titulaire en communication publique à l’université Félix Houphouët-Boigny et président du comité d’organisation dudit colloque.

Dans sa conférence inaugurale, le professeur Hugues Koné, expert en communication pour le développement, a montré l’importance d’inscrire la communication dans les projets de développement, en insistant sur ses objets dans la gouvernance territoriale et de développement durable. Il y a eu plusieurs autres communications sur les différents axes définis. Il est ressorti des échanges que la communication doit jouer un rôle prépondérant dans la mise en œuvre des projets de développement durable.

« On peut retenir que le colloque a permis à des chercheurs de différents horizons de se rencontrer, d’échanger de discuter et d’enrichir leurs connaissances, de se remettre eux-mêmes en question. Et d’apprendre de nouvelles approches méthodologiques et partager avec les autres, les résultats de leurs recherches », a confié le président du comité d’organisation. Il a ajouté qu’au-delà du colloque, la réflexion doit continuer sur la création d’une société scientifique en matière de communication.

Diomandé Karamoko





publicité

FIL INFO

2 février 2023

Armée ivoirienne: Un recrutement de sous-officiers et militaires du rang spécialistes ouvert

2 février 2023

Cameroun - Les Prix des carburants revus à la hausse, tout comme les salaires des agents publics.

2 février 2023

Côte d'Ivoire.Ce mercredi 1er février 2023, 3 nouveaux cas de Covid-19 sur 280 échantillons prélevés soit 1,1% de cas positifs, 2 guéris et 0 décès.

2 février 2023

En Californie, des policiers tuent un Afro-Américain amputé des deux jambes

2 février 2023

Russie, Chine : l’OTAN appelle à une union contre l’autoritarisme



Fanico

ABSLOW 21 janvier 2023
Lettre ouverte aux femmes de mon pays
Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes

publicité