publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Deux ans de prison à deux squatteurs pour vol de câbles électriques.

Publié le :

Kouadio koffi et Yaho Afeli Franck ont été condamnés à passer deux ans à la maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca). Et pour cause, ils se sont rendus coupables des faits de dégâts volontaires dans la propriété immobilière d'autrui et de vol en réunion portant sur du matériel de construction à Abidjan.

En effet les deux individus âgés de 29 ans chacun, ont été interpellés dans un bâtiment en construction pour y avoir volé des câbles électriques. Le surveillant dudit bâtiment a déclaré à la barre lors du procès des deux prévenus le 21 novembre devant le tribunal d’Abidjan Plateau, que ces derniers avaient arraché les câbles électriques des murs et avaient entassé une partie dans un coin. Et c’est lorsque, Yao Afeli Franck les prenait, qu’il l’a appréhendé. Ce dernier se serait défendu en ces termes : « Je ne suis pas seul à voler. L’autre est dans une des pièces du bâtiment ». C’est ainsi que Kouakou koffi a été à son tour surpris par le surveillant. « Je n’ai pas volé. Moi je dors là-bas » a déclaré Koffi à la barre pour sa défense. Le surveillant expliquera qu’il dormait effectivement dans le bâtiment. Mais ordre lui avait été intimé de partir.

En effet, la plaignante dame Odoupké Akissi devait reprendre la construction de son bâtiment. Elle a donc demandé aux deux prévenus qui le squattaient, depuis un moment de partir. Ce qu’ils n’ont pas fait. Pire, ils ont arraché les câbles électriques qui y étaient installés en vue de les revendre. La propriétaire s’étant rendue compte de la disparition d’une partie de ses câbles, a accentué la surveillance. C’est ainsi que Kouakou Koffi et Yao Afeli Franck ont été appréhendés l’un après l’autre. La procureure pour qui la question sur leur culpabilité dans les faits mis à leur charge, ne se pose plus, a requis à l’encontre des prévenus 36 mois de prison ferme et 500 000 francs d’amende. Après délibération, le juge a estimé que les prévenus méritent 24 mois de prison ferme et 300 000 francs d’amende. La plaignante a estimé son préjudice à 3 818 400 francs. Les prévenus ont été condamnés à lui verser cette somme dès leur sortie de prison.

Diomandé Karamoko




publicité

FIL INFO

8 décembre 2022

Pérou : le Parlement vote la destitution du président Castillo pour «incapacité morale»

8 décembre 2022

La MONUSCO confirme que les rebelles du M23 ont tué environ 131 civils à Kishishe

8 décembre 2022

Primes du Mondial 2022 : jusqu’à 115 millions pour chaque Lion, 230 millions pour Aliou Cissé

8 décembre 2022

Côte d'Ivoire .Ce mercredi 7 décembre 2022, 1 nouveaux cas de Covid-19 sur 280 échantillons prélevés soit 0,3 % de cas positifs, 0 guéris et 0 décès.

8 décembre 2022

Terrorisme: les forces de défense ont fait des dégâts massifs dans les rangs de l’ennemi selon Talon



Fanico

Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes
Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition

publicité