publicité

Economie

Bénin. Dans les assiettes, le fromage de soja bouscule la viande et le poisson

Publié le :

Le fromage à base du lait de soja est de plus en plus consommé en remplacement du poisson de la viande ou de l'œuf dans les repas, au Bénin. Un effet de la flambée des prix, qui suscite de nouvelles habitudes alimentaires.

Sous forme de petits gâteaux longs de 10 cm environ, le fromage de soja gagne de plus en plus l'estime des populations du Sud Bénin. Il est fabriqué à base de soja, une légumineuse cultivée beaucoup plus dans le Nord et le Centre du pays. D'origine chinoise, le fromage de soja ou tofu est un produit de base dans l'alimentation asiatique. Il résulte du caillage du lait de soja suivi du pressage des grumeaux obtenus.

« La demande (du fromage de soja) a connu un léger accroissement ces derniers mois, certainement à cause de la cherté de la vie », s'est réjouie Adelaïde, productrice du fromage à base de soja à Abomey-Calavi, ville située à une vingtaine de kilomètres au Nord de Cotonou. Titulaire d'un master en analyse bio-médicale, elle n'a pas voulu se laisser aller à la fatalité du chômage. Tôt le matin, elle fait frire à l'huile, le fromage découpé, pré-cuit et assaisonnée la veille, avant de se diriger vers ses clientes, pour la plupart des vendeuses de repas.

« Le fromage de soja est de plus en plus préféré par les clients, sûrement à cause de son coût relativement bas. Par le passé, difficilement on en vendait pour 500 francs chaque jour. Mais depuis quelques mois, on en vend jusqu'à 2 000 francs parfois, la journée », a souligné Angèle, vendeuse de repas et cliente d'Adélaïde. Ses propos sont confirmés par l'un de ses clients amateurs de cet aliment. « Moi je n'en avais jamais mangé par le passé. Cette cherté de la vie me l'a fait découvrir et je l'ai adopté », a noté Paulin, maçon de profession, venu prendre des forces pour amorcer les chantiers de la journée. « Certes, ce n'est ni la viande, ni le poisson. Mais son goût peut en tenir lieu », a-t-il apprécié. Pour son collègue et compagnon Jean, « l'oeuf est passé à 125 francs et le fromage de 25 francs en taille équivaut parfois au poisson de 100 francs. Il vaut mieux préférer le fromage pour maximiser ses économies ».


Fromage de soja en semaine, poisson et viande le dimanche


Les vendeuses de repas ne sont pas les seules à acheter en gros le fromage de soja. Parmi les clientes de dame Adélaïde, se trouvent aussi des ménages qui l'ont adopté en complément ou en substitution à la viande ou au poisson. « Je livre également à certaines personnes qui ont adopté dans leur régime alimentaire un complément ou une substitution du fromage de soja à la viande ou au poisson surtout par ces temps difficiles », a-t-elle informé.

Sonia fait partie des clientes de Adélaïde. En réponse au prix élevés du poisson, de la viande et de l'œuf, elle a procédé à un réaménagement de la composition des mets. « Avec cette augmentation des prix des denrées, nous avons adopté d'accompagner certains repas avec le fromage de soja. Les dimanches et jours de fête, nous prenons du poisson, ou de la viande selon le cas. Les autres jours, on consomme deux fois le fromage sur trois repas. Cela nous permet de mieux maîtriser notre budget », a renseigné la caissière et mère de trois enfants.

Malgré cette hausse de la production du fromage de soja, le bénéfice subit l'effet de l'inflation en cours dans le pays. « Le soja, l'huile, le combustible… tout est cher. Ce qui amenuise considérablement le bénéfice de cette activité aux moyens rudimentaires, qui nécessite en plus, une cuisson à plusieurs niveaux », a déclaré Adélaïde.

Avantages et risques

Le soja est une légumineuse qui représente un excellent substitut protéique aux produits carnés. Mais les produits à base de soja font l'objet, au Bénin, de plusieurs rumeurs qui les font passer pour un ennemi de la santé. Le Docteur Romuald Aïtchéhou Bothon, pédiatre des Armées, chef du service Santé maternelle et infantile de l'Agence nationale des soins de santé primaires (Anssp) , fait remarquer que le soja est l'un des rares aliments à apporter des protéines végétales de bonnes valeurs biologiques; il permet d'avoir un cerveau « plus rapide qu'un ordinateur, prévient l'ostéoporose chez les femmes ménopausées et assure la diminution du cholestérol sanguin ».

Malgré ses atouts, la consommation exagérée du fromage de soja n'est pas sans danger sur la santé. Elle comporte « des risques allergiques élevés » en absence de torréfaction des graines et ceux controversés de « malformation au cours de la gestation et de la lactation chez le nourrisson », note le colonel Romuald Aïtchéhou Bothon. Le pédiatre des Armées recommande aussi de faire attention a son administration aux nourrissons, puisqu'il entraîne une diminution du taux de calcium dans l'organisme. La consommation du soja peut également aggraver chez l'adulte une hypothyroïdie. Elle « inactive certains traitements liés aux hormones », selon le médecin militaire.


De notre correspondant au Bénin,

Joseph Tomondji





publicité

FIL INFO

8 décembre 2022

Pérou : le Parlement vote la destitution du président Castillo pour «incapacité morale»

8 décembre 2022

La MONUSCO confirme que les rebelles du M23 ont tué environ 131 civils à Kishishe

8 décembre 2022

Primes du Mondial 2022 : jusqu’à 115 millions pour chaque Lion, 230 millions pour Aliou Cissé

8 décembre 2022

Côte d'Ivoire .Ce mercredi 7 décembre 2022, 1 nouveaux cas de Covid-19 sur 280 échantillons prélevés soit 0,3 % de cas positifs, 0 guéris et 0 décès.

8 décembre 2022

Terrorisme: les forces de défense ont fait des dégâts massifs dans les rangs de l’ennemi selon Talon



Fanico

Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes
Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition

publicité