publicité

Politique

Côte d’Ivoire.49 militaires arrêtés au Mali : Des maliens en terre ivoirienne demandent leur libération

Publié le :

« Nous opérateurs économiques maliens et présidents de plusieurs associations de la société civile malienne de Côte d’Ivoire, encourageons vivement les autorités au plus haut sommet de l’Etat de Côte d’Ivoire et du Mali à tout mettre en œuvre pour le règlement pacifique par voie diplomatique de ce différend, pour le bonheur et la satisfaction des deux peuples frères unis par des liens multiséculaires de solidarité, d’hospitalité et de fraternité ». C’est en substance ce qui ressort de la déclaration du haut conseil des maliens de Côte d’Ivoire qui s’est rassemblé ce 8 août 2022 à Abidjan dans la commune du Plateau.

A l’appel de Haidara Moulaye, président du Haut Conseil des maliens de Côte d’Ivoire, plusieurs ressortissants maliens vivant en Côte d’Ivoire se sont rassemblés dans la commune du Plateau. Objectif, soutenir les initiatives diplomatiques en vue de trouver une solution négociée de ce malentendu causé par certaines incompréhensions entre les deux pays, suite à l’affaire des 49 militaires ivoiriens. « Nous opérateurs économiques maliens de Côte d’Ivoire, apprécions valablement et positivement la mission de médiation menée par son excellence M. Faure Gnassingbé, Président de la République togolaise entre le Mali et la Côte d’Ivoire », a précisé Maiga Saliou, Secrétaire général du Haut Conseil des maliens de Côte d’Ivoire, dans sa déclaration au nom de la communauté malienne vivant en Côte d’Ivoire. Pour la communauté malienne, le Mali et la Côte d’Ivoire sont deux pays d’un même peuple. Mieux, les maliens ont été généreusement accueillis par la Côte d’Ivoire. Ils mènent librement leurs activités. Ils sont intégrés au sein de la communauté ivoirienne à tel enseigne que certains ont fondé des foyers et se sont installés durablement. Il importe donc dans ce conteste que les différends entre ces deux pays soient réglés de manière pacifique pour le bonheur de tous.

Bien d’autres responsables de sociétés civiles étaient présents à cette cérémonie. Il s’agit en l’occurrence de Oumar Kaba N’Diaye, directeur du bureau ivoirien pour la promotion et l’intégration africaine et du professeur Moctar Haidara, président du groupe national de travail pour la concorde et la cohésion sociale.

Une manifestation est prévue le 13 août devant l’ambassade du Mali à Abidjan pour demander la libération des 49 soldats ivoiriens retenus au Mali.

Diomandé Karamoko






publicité

FIL INFO

25 septembre 2022

Côte d'Ivoire.Ce samedi 24 septembre 2022, 6 nouveaux cas de Covid-19 sur 434 échantillons prélevés soit 1,4 % de cas positifs, 19 guéris et 0 décès.

25 septembre 2022

Cartes bancaires russes Mir – Les banques Turques sous la menace de sanctions américaines

25 septembre 2022

Russie : Poutine signe une loi qui punit les militaires déserteurs

25 septembre 2022

Accusé d'être climatosceptique, le patron de la Banque mondiale poussé vers la sortie

25 septembre 2022

Madagascar.Visa gratuit pour les touristes qui séjournent moins de 15 jours



Fanico

Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition
Serge Bile 15 septembre 2022
Longue vie à toi Johnatan Morrison et « langue » vie aussi
Mahoua S.Bakayoko 19 août 2022
Des faiseuses d’hommes , ça toujours existé!
Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants

publicité