publicité

Politique

Bénin. Trois monuments pour rapprocher trois hommes

Publié le :

Patrice Talon saluant ses prédécesseurs et opposants à l'entame du défilé marquant la fête de l'indépendance.

Dégel perceptible du climat sociopolitique au Bénin. La célébration du 62e anniversaire de l'accession du pays à la souveraineté internationale a été placée sous le signe de la culture avec le dévoilement de trois statues qui signent désormais l'identité visuelle de Cotonou. A cette occasion, signe d'un début de décrispation, qui reste à confirmer, le Président Patrice Talon a réuni, ses deux prédécesseurs Thomas Boni Yayi et Nicephore Soglo, ainsi qu'une bonne partie de la classe politique y compris ceux des opposants qui ne sont pas en prison ou en exil.

Déjà le 30 juillet, le chef de l'État a procédé à la cérémonie d'inauguration de trois monuments révélés quelques jours plus tôt. Il s'agit de la statue de Bio Guerra qui trône au carrefour de l'entrée principale de l'aéroport de Cotonou, du monument des Amazones installé sur l'esplanade de l'Amazone, et du monuments aux Dévoués, érigé au milieu des Jardins de Mathieu, endroit ayant abrité le domicile de l'ancien président de la République, le Général Mathieu Kérékou. Ces cérémonies ont connu la remarquable présence de l'ancien Président de la République Nicephore Soglo, le Président Boni Yayi étant annoncé empêché.

De plus l'opinion publique en général n'a pas été insensible à l'ambiance de bonne humeur entretenue par le chef de l'exécutif béninois à l'égard des opposants présents lors de ces manifestations. La presse d'ailleurs a abondamment relayé ces échanges spectaculaires entre Patrice Talon et ses prédécesseurs Nicéphore Soglo et Boni Yayi avant le début du défilé militaire.

Un début de rapprochement de ces grandes figures de l'opposition avec le pouvoir ? A suivre…


Des poids lourds laissés pour compte ?


Quelques jours plus tôt, une trentaine de détenus politiques ont été libérés lors de la visite du Président français Emmanuel Macron, le 27 juillet dernier. Ils avaient été arrêtés lors des émeutes survenues pendant les législatives de 2019 et les présidentielles de 2021.

Mais force est de constater que certains détenus politiques, têtes de pont de l'opposition, arrêtés dans les mêmes circonstances électorales et pour la même cause, sont toujours en prison. C'est le cas, entre autres, de l'ex Garde des Sceaux Rekya Madougou et du Professeur Joël Aïvo. De même, la situation des exilés est demeurée inchangée. La Cour de répression des infractions économiques et du terrorisme (Criet) a confirmé, le 3 août 2022, la condamnation à 20 ans de prison de Komi Koutché, ancien ministre des Finances sous Boni Yayi et en exil depuis 2016. Il est poursuivi pour mauvaise gestion.


Se parler et dialoguer pour que le pays avance


De son côté l'opposition a maintenu la garde. Le président du parti Les Démocrates, Éric Houndété ayant conduit la délégation dudit parti lors des festivités de la fête de l'indépendance, le 1er août, a déclaré, à la fin du défilé, sur une chaîne de radio locale, avoir profité de la longue salutation du Président Talon, pour lui souffler à l'oreille qu'ils ont besoin de parler et de dialoguer pour que le pays avance.

Même si la libération de ces 30 détenus réjouit l'opposion ainsi que l'opinion publique, la libération des grandes figures de l'opposition ainsi que le retour des exilés sur le sol béninois, exalteraient davantage les couleurs d'un 62e anniversaire d'indépendance, qui, en plus des monuments impressionnants inaugurés, laisse poindre un espoir de vie politique ouverte et apaisée.

De notre correspondant au Bénin, Joseph Tomondji






publicité

FIL INFO

25 septembre 2022

Côte d'Ivoire.Ce samedi 24 septembre 2022, 6 nouveaux cas de Covid-19 sur 434 échantillons prélevés soit 1,4 % de cas positifs, 19 guéris et 0 décès.

25 septembre 2022

Cartes bancaires russes Mir – Les banques Turques sous la menace de sanctions américaines

25 septembre 2022

Russie : Poutine signe une loi qui punit les militaires déserteurs

25 septembre 2022

Accusé d'être climatosceptique, le patron de la Banque mondiale poussé vers la sortie

25 septembre 2022

Madagascar.Visa gratuit pour les touristes qui séjournent moins de 15 jours



Fanico

Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition
Serge Bile 15 septembre 2022
Longue vie à toi Johnatan Morrison et « langue » vie aussi
Mahoua S.Bakayoko 19 août 2022
Des faiseuses d’hommes , ça toujours existé!
Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants

publicité