publicité

Politique

Côte d’Ivoire.Célébration du 62e anniversaire : Militaires et civiles ont gratifié les Ivoiriens d’un beau défilé à Yamousoukro

Publié le :

Le 62e anniversaire de l’indépendance de la Côte d’Ivoire a été célébré le dimanche 7 août 2022 à Yamoussoukro, la capitale politique. C’est sur le coup de 10 heures que le cortège conduisant le Chef de l’Etat, est arrivé à l’avenue Jean-Paul II, en provenance du Palais présidentiel. Le Chef de l’Etat est allé par la suite pour l’exécution de l’Abidjanaise, l’hymne national. En compagnie du Chef d’Etat-major général des armées, Alassane Ouattara a ensuite pris place à bord du commande-car pour la revue des troupes. Un parcours exécuté au son de la musique des Forces armées et de 21 coups de canon. Une fois au niveau de la loge des officiels, ils descendent du commande car. Le Président salue par la suite ses hôtes, au nombre desquels ses homologues du Libéria Georges Weah, invité spécial et de la Guinée-Bissau, Umaro Sissoco Embalo. Le défilé commence lorsqu’Alassane Ouattara en tant que Chef suprême des armées, en donne l’autorisation au commandant des troupes armées, en l’occurrence le général Cherif Ousmane.

C’est une parade de la flotte aérienne de l’armée nationale de Côte d’Ivoire, qui ouvre le bal. On voit passer à 130 mètres du sol, des avions et des hélicoptères. Des appareils à même de maitriser et anéantir toutes velléités d’atteinte à la sureté de l’Etat depuis les airs. Leur passage est salué par des cris de joie et des applaudissements. Après quoi, l’on assiste au défilé pédestre, toujours soutenu par la musique des Forces armées, de la gendarmerie et la police. Plusieurs détachements de ces corps défilent dans une harmonie et une symbiose remarquable. Au nombre de ceux-ci, le 2e Bataillon d’infanterie, le Bataillon d’artillerie sol-sol, la marine nationale, le Groupement des sapeurs-pompiers militaires (Gspm), la direction générale de la police, la Brigade anti-émeutes (Bae), les Douanes, les Eaux et Forêts, la direction des affaires pénitentiaires. Arrivés à hauteur de la tribune officielle, et précisément au niveau du Chef de l’Etat, la tête de fil de chaque groupe tourne le regard dans sa direction et effectue le salut militaire. Un geste qui symbolise le respect et la soumission. En réponse, le Président de la République se lève, et fait de même. L’un des moments ayant retenu l’attention du public, au cours du défilé pédestre, est le passage des Forces spéciales. A l’annonce de leur arrivée, le brouhaha et les applaudissements font place à un silence de cimetière. L’instant est solennel parce que les membres de cette Force d’élite, contrairement à ceux qui ont défilé avant eux, marchent lentement, en portant la main à hauteur de la bouche. De surcroît, ils chantent une chanson, dont le refrain disait clairement «…nous sommes le dernier recours… ». Comme pour rassurer les gouvernants et les habitants du pays, qu’ils restent toujours prêts à accomplir leur mission,quand ils sont sollicités.

Plus de 227 engins pour assurer la défense et la sécurité nationale

Le défilé motorisé, qui a suivi le défilé pédestre, a commencé avec les motos de la Police, de la Gendarmerie et ceux des Douanes. Les participants ont pu contempler par la suite les différents engins dont disposent nos Forces de défense et de sécurité pour accomplir leurs missions régaliennes. On a vu sillonner des chars, des blindés légers, des véhicules tout terrain, des véhicules de tous types. La garde républicaine a clos le bal du défilé militaire. A l’instar des Forces spéciales, les agents de cette unité de l’armée ont exécuté une chanson en langues Baoulé, Malinké et Bété. A travers laquelle ils ont rendu un hommage digne de ce nom à Alassane Ouattara. Le volet civil des festivités a été caractérisé par un défilé d’étudiants d’universités et grandes écoles du pays. Les étudiants de l’Académie régionale des sciences et techniques de la mer, de l’Université Félix Houphouët Boigny de Cocody, l’Institut national polytechnique Houphouët Boigny de Yamoussoukro, l’université Alassane Ouattara de Bouaké, et bien d’autres, ont montré leur savoir-faire en la matière. Les 14 districts autonomes du pays leur ont emboité le pas. Ils ont exposé leurs potentialités économiques et leurs diversités culturelles sur des porte-chars. Le passage de chacun de ces grands véhicules était salué, par le ministre gouverneur de la région qu’il représentait. La célébration de cet anniversaire s’est achevée par un saut de 8 parachutistes à une hauteur de 2 000 mètres. Ils ont tous exécuté l’exercice de fort belle manière. Chaque fois que chacun d’entre eux arrivait au sol, la foule criait de joie, comme pour saluer leur compétence. C’est donc avec fierté que le Chef de l’Etat et ses deux hôtes de marques ont, par la suite, félicité ces valeureux soldats, composés de forces spéciales et commandos parachutistes. Ce fut une belle fête, riches en sons et en couleurs, pour laquelle, des milliers d’hommes, de femmes et d’enfants c’étaient spontanément mobilisés sur la place Jean Paul II de Yamoussoukro.


Junior Jeremy





publicité

FIL INFO

25 septembre 2022

Côte d'Ivoire.Ce samedi 24 septembre 2022, 6 nouveaux cas de Covid-19 sur 434 échantillons prélevés soit 1,4 % de cas positifs, 19 guéris et 0 décès.

25 septembre 2022

Cartes bancaires russes Mir – Les banques Turques sous la menace de sanctions américaines

25 septembre 2022

Russie : Poutine signe une loi qui punit les militaires déserteurs

25 septembre 2022

Accusé d'être climatosceptique, le patron de la Banque mondiale poussé vers la sortie

25 septembre 2022

Madagascar.Visa gratuit pour les touristes qui séjournent moins de 15 jours



Fanico

Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition
Serge Bile 15 septembre 2022
Longue vie à toi Johnatan Morrison et « langue » vie aussi
Mahoua S.Bakayoko 19 août 2022
Des faiseuses d’hommes , ça toujours existé!
Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants

publicité