publicité

Politique

Lutte antiterroriste : "La France aux côtés des autorités béninoises" (Macron)

Publié le :

La coopération en matière de lutte antiterroriste fait partie des sujets à l'ordre du jour lors de la visite du président français Emmanuel Macron à son homologue béninois Patrice Talon, le mercredi 27 juillet. Le Bénin subit des attaques terroristes intermittentes dans sa partie septentrionale.

« La France sera toujours aux côtés des autorités béninoises pour faire face à cette menace (terroriste ndlr). Elle le sera en répondant à vos demandes », a promis Emmanuel Macron lors de la conférence de presse avec le Président Patrice Talon. Les chefs d'État béninois et français ont signé un accord de coopération militaire en vue d'une meilleure efficacité de la lutte antiterroriste. Il prévoit la mise à disposition du Bénin du matériel ainsi que de l'expertise française.


Développement des zones exposées aux tentations des terroristes


Selon le président Macron, la France ne peut s'engager aux côtés d'un pays que s'il le demande. Prête à engager l'offensive antiterroriste avec le Bénin qui l'a demandé par la voix du Président Talon, la France, selon Macron apportera un soutien « en appui aux stratégies de développement des zones les plus vulnérables et les plus exposés aux tentations des groupes terroristes, et, sur le plan sécuritaire, par la formation et l'équipement », précisément « de gilets pare-balles, d'équipements de vision nocturne, d'équipements de déminage ».


« Pas de base militaire ici »

Parmi les Béninois, certains comme Ibrahim Assouma, enseignant, apprécient ce projet de coopération. « On ne peut pas vivre en vase clos. S'il (Emmanuel Macron, ndlr) peut nous aider à chasser les terroristes, il vaut mieux composer avec lui. Moi j'ai mes parents au Nord. Ce qui s'y passe fait extrêmement peur », a-t-il indiqué, souhaitant une efficacité de la contribution française contre le fléau.

D'autres Béninois doutent de la capacité de la France à mettre en œuvre des mesures antiterroristes efficaces. « On sait comment la France pu mettre fin au terrorisme dans les autres pays africains, où elle s'était implantée », ironise Christophe Gnaha, économiste. Il s'élève contre toute idée d'installation militaire française au Bénin pour lutter contre des manœuvres terroristes. « Pas de base militaire chez nous ici. Nous n'en voulons pas » a-t-il souligné.

Dans plusieurs commentaires sur les réseaux sociaux, on note une méfiance envers une éventuelle coopération militaire, au regard des résultats peu convaincants des missions de paix sur le continent et de l'hostilité d'une partie de l'opinion envers les militaires français dans certains pays africains.

Joseph Tomondji

Correspondant au Bénin




publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité