publicité

Politique

La Cédéao annonce un projet de force anti-putsch dans la région ouest-africaine

Publié le :

A l’occasion de la visite du président français Emmanuel Macron en Guinée-Bissau

Le Président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’ouest (Cédéao), Umaro Mokhtar Sissoco Embaló Président de la Guinée Bissau, a annoncé, jeudi, la création bientôt d’une force anti-putsch.

Umaro Mokhtar Sissoco Embaló s’exprimait en conférence de presse conjointe avec son homologue français, Emmanuel Macron en visite dans le pays.

« Il y a déjà sur la table de la Cédéao un projet de création d’une force anti-putsch qu’on est en train de penser à créer », affirmant que « cette entité va permettre à tout le monde de comprendre que nous sommes au 21e siècle et qu’il est inadmissible et inacceptable de faire des coups d’Etat », a-t-il déclaré.

Et d’ajouter : « On ne peut penser que pour arriver au sommet de l’Etat, c’est un fast track. Il y a des procédures pour être chef d’Etat. Il faut qu’on soit tous républicains. C’est le peuple qui a le droit de sanctionner les dirigeants mais pas avec des coups d’Etat militaires ».

Le Président français Emmanuel Macron a, pour sa part, indiqué avoir été informé par le président Embalo de la volonté de la Communauté Economique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) de bâtir une force luttant contre le terrorisme dans les différents membres.

Saluant l’initiative, Macron estime que « c’est un instrument extrêmement efficace pour lutter contre les déstabilisations qu’on a vues fléchir dans la région où des groupes militaires ont exploité, parfois, l’affaiblissement de l’Etat pour prendre le pouvoir. Voilà ce qui est attendu de la Cédéao».

Il rassure, en outre, que « la France continuera son rôle dans la région au service d’Etat souverains légitimes. Car nous considérons que notre rôle est d’aider à réussir cette bataille contre le terrorisme et à permettre le développement stable et la formation de la jeunesse dans cette partie du continent africain’».

Enfin, Embaló annonce une mission bientôt à Bamako qui sera conduite par son ministre des Affaires étrangères pour rencontrer la junte suivi de sa visite au Mali. L’objectif vise dit-il à discuter avec « nos frères maliens et je pense qu’on va arriver à un accord car c’est très important qu’on finisse avec la transition au Mali, au Burkina et en Guinée Conakry ».

Le Président français a entamé, depuis lundi soir au Cameroun, une tournée africaine de quatre jours. Après sa visite à Yaoundé, il s’est rendu au Bénin et en Guinée-Bissau.

A.A.




publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité