publicité

Politique

Macron chez le President de la Cedeao : La France donne des verges pour se faire fouetter

Publié le :

Après le Cameroun et le Bénin, le président français, Emmanuel Macron, a bouclé sa mini-tournée africaine, le 28 juillet 2022, à Bissau, capitale de la Guinée-Bissau. Si son séjour dans les deux premiers pays sus-cités, ne suscite pas de débat, parce que s’inscrivant dans le cadre de la coopération bilatérale, il en va autrement de la visite de Macron à Umaro Sissoco Embalo. En effet, le président bissau-guinéen vient de prendre la présidence en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest, (CEDEAO), héritant ainsi de dossiers brûlants dont ceux du Mali, du Burkina et de la Guinée Conakry. Au-delà du fait que sa voix compte aussi dans la prise de décisions concernant ces trois pays, tous dirigés par des putschistes, Embalo est désormais le porte-voix des autres dirigeants de la CEDEAO. Que le président Macron rende visite à une telle personnalité, cela ne peut donc que susciter des interrogations de la part de nombreux Africains qui accusent déjà, à tort ou à raison, la France d’instrumentaliser l’organisation pour régler ses comptes à certains pays. Que cherche Jupiter en rencontrant le nouveau patron de la CEDEAO ? Beaucoup d’Africains n’avaient-ils pas accusé la France d’être derrière les lourdes sanctions infligées au Mali par l’instance sous- régionale ? La France ne donne-t-elle pas alors des verges pour se faire fouetter ? Tout laisse croire que c’est le cas. Cette visite était-elle vraiment opportune ? On peut le penser. Emmanuel Macron aurait dû limiter sa visite aux pays de Paul Biya et de Patrice Talon, surtout que dans ces pays, la pertinence des sujets abordés, notamment la lutte contre le terrorisme, ne souffre pas de débat.

La visite de Macron au président en exercice de la CEDEAO, risque de jeter davantage le discrédit sur cette organisation

Mais en l’élargissant au pays du président Embalo, le locataire de l’Elysée prête, à bien des égards, le flanc à de sévères critiques. Surtout que l’acte du président Patrice Talon risque d’apporter de l’eau au moulin des anti-impérialistes qui assènent que les dirigeants d’Afrique francophone sont complexés vis-à-vis de l’Hexagone. En libérant une trentaine de prisonniers politiques au moment même où le numéro un des Français séjournait à Cotonou, alors qu’il avait opposé une fin de non- recevoir à la requête de l’opposition qui réclamait à cor et à cri, leur libération, Talon renforce le sentiment que les dirigeants de l’espace CEDEAO reçoivent des ordres de l’ancienne puissance coloniale. En tout cas, le moins que l’on puisse dire, c’est que la visite de Macron au président en exercice de la CEDEAO, risque de jeter davantage le discrédit sur cette organisation. Cela dit, il ne faut pas clouer le président français au pilori. Car, il défend les intérêts de son pays. Tout comme certains de ses pairs occidentaux qui, même s’il faut dîner avec le diable, sont prêts à tout pour leur peuple, pourvu qu’ils obtiennent ce qu’ils veulent pour leurs concitoyens. En la matière, il n’y plus de gêne. Les Etats- Unis viennent de fouler allègrement aux pieds les questions de démocratie et de droits de l’Homme pour satisfaire les intérêts des Américains, à travers la récente rencontre du président Biden avec son homologue saoudien. Le général De Gaulle ne disait-il pas que « la France n’a pas d’amis mais des intérêts » ?

Dabadi ZOUMBARA




publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité