publicité

Politique

Attaque contre les casques bleus : l’ONU appelle les autorités congolaises à traduire rapidement les responsables en justice

Publié le :

Le Secrétaire général de l’ONU, António Guterres, condamne fermement l'attaque meurtrière contre des Casques bleus servant dans la Mission de stabilisation de l'Organisation des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUSCO) le 26 juillet à Butembo, dans la province du Nord-Kivu. C’est ce qu’indique la déclaration du porte-parole du secrétaire général de l’ONU publiée ce mercredi 27 juillet.

Deux policiers indiens et un militaire marocain ont été tués et un policier égyptien a également été blessé lors d'une violente manifestation à la base de la Mission. Le Secrétaire général exprime ses plus sincères condoléances aux familles des victimes, ainsi qu'aux Gouvernements et aux peuples indien et marocain. Il souhaite un prompt rétablissement au Casque bleu blessé. 
 
« Le Secrétaire général condamne aussi fermement les violences qui ont visé plusieurs bases des Nations Unies dans la province du Nord-Kivu depuis le 25 juillet, au cours desquelles des individus et des groupes sont entrés de force dans les bases et se sont livrés au pillage et à la destruction des biens des Nations Unies, tout en pillant et en incendiant des résidences du personnel des Nations Unies », rapporte le communiqué.


Le Secrétaire général déplore la perte de vie de manifestants dans ce contexte et affirme l'engagement de la MONUSCO à travailler avec les autorités congolaises pour enquêter sur ces incidents. 
 
« Le Secrétaire général rappelle aussi l'accord sur le statut des forces conclu entre les Nations Unies et le gouvernement de la République démocratique du Congo, qui garantit l'inviolabilité des locaux des Nations Unies. Il souligne que toute attaque dirigée contre les Casques bleus des Nations Unies peut constituer un crime de guerre, et appelle les autorités congolaises à enquêter sur ces incidents et à traduire rapidement les responsables en justice », rappelle la déclaration.

À cette fin, le Secrétaire général se félicite de la déclaration du porte-parole du gouvernement congolais, publiée le 25 juillet, qui a condamné la violence et a indiqué que les auteurs seront poursuivis. 
 
Le Secrétaire général réaffirme le ferme attachement des Nations Unies à la souveraineté, à l’indépendance, à l’unité, et à l’intégrité territoriale de la République démocratique du Congo. Il réaffirme aussi que les Nations Unies, par l'intermédiaire de son Représentant spécial en République démocratique du Congo et sa Mission mandatée par le Conseil de Sécurité, continueront à soutenir le gouvernement et le peuple congolais dans leurs efforts pour instaurer la paix et la stabilité dans l'est du pays.

Radiookapi




publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité