publicité

Culture

Côte d’Ivoire. Serge Bilé rencontre ses lecteurs : Que des œuvres de belle facture, appréciées de tous

Publié le :

Journaliste, auteur de documentaires et musicien ivoirien vivant en Martinique, Serge Bilé est également écrivain. Pendant dix-sept ans, il a écrit vingt-huit livres. Sa première œuvre qui raconte l’histoire de la déportation des africains et des antillais dans les camps de concentration nazis, pendant la seconde guerre mondiale écrite en 2005, a connu un franc succès. « A partir de là, j‘ai commencé à travailler sur les questions des mémoires oubliées. C’est-à-dire, tous ceux dont l’histoire n’a pas été racontée », a confié l’auteur. Entre autres ouvrages écrits par la suite, on peut citer : « Marie-Thérèse Kennedy Emoi », « Boni », « Dans le jardin secret d’Aimé Césaire », « Quand les noirs avaient des esclaves blancs ». Le dernier livre intitulé « Le souper du trocadéro » relate un évènement historique qui est passé inaperçu. Et qui est méconnu du grand public. Il s’agit de la rencontre entre Aimé Césaire et Nelson Mandela, autour de François Mitterrand. Ils se sont rencontrés à Paris quatre mois après la libération de Mandela, qui poursuivait la lutte contre l’apartheid encore en vigueur dans son pays, l’Afrique du sud. Il fallait donc se rencontrer pour trouver les moyens de la combattre. Comme solution, Mandela propose alors à Mitterrand, que la France maintienne ses sanctions diplomatiques et économiques contre l’Afrique du Sud. Le lendemain de la rencontre, Mitterrand prend la décision.

Autant d’histoires méconnues révélées au grand jour, qui fascinent ses nombreux lecteurs. Lesquels ont fait le déplacement au cap Nord à la Riviera 2 dans la commune de Cocoy à Abidjan le week-end dernier, lors de la dédicace des différents livres de l’auteur. « J’aime l’histoire africaine. Avec Serge Bilé, c’est toute l’histoire africaine qui est connue. Ça nous revalorise de savoir que le monde fonctionne aujourd’hui grâce à notre savoir. Il faut honorer cet écrivain », déclare Sery Gisèle. « Serge Bilé est un monument. J’apprécie beaucoup ses écrits et ses recherches qui sont pertinents et qui permettent à l’africain de s’identifier, de connaître son histoire », ajoute Roger. Tout comme Sandra, qui confie que c’est le livre intitulé « Mes années Houphouët » qui lui a permis de connaître son histoire. Car elle n’était pas encore née en ce moment-là. Des témoignages qui indiquent combien les œuvres de Serge Bilé sont très appréciés par les lecteurs.

Diomandé Karamoko




publicité

FIL INFO

21 juin 2024

Classement FIFA : Le Cameroun gagne deux points et devient 49e au niveau mondial

21 juin 2024

42e fête de la musique : La Côte d’Ivoire offre une plateforme pour le soutien des talents émergents

21 juin 2024

Des températures au-dessus de la normale prédites aux États-Unis cet été

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF

21 juin 2024

RDC : le Conseil de sécurité de l'ONU condamne les attaques perpétrées par le M23 et les ADF



Fanico

Wakili Alafé 7 juin 2024
L'Afrique, un enjeu géopolitique pour la Russie
Yao Noel 21 mai 2024
Voici un bref témoignage de Yao Noel sur Feu le Président Henri Konan Bédié
Lamine KANE. 13 février 2024
Conte des faits renversants
Valer St Clair 9 février 2024
CAN : Non aux courses d'autorités sur la pelouse !

publicité