publicité

Culture

Justin Stanislas s'en va. La Côte d'Ivoire perd ainsi l'une des voix les plus établies du monde musical national.

Publié le :

Justin Stanislas était sans aucun doute l'artiste ivoirien qui savait le mieux chanter, que dis-je, mettre la mort dans l'harmonie des mélodies envoûtantes pour rappeler, célébrer les êtres chers trop tôt partis et apaiser les coeurs. Gnian Yohou, Gnian Nato, Gazecagnon, Hommage à Ernesto Djédjé, Yoro, Nanon, Drebabline, Nada... Que de titres inoubliables, des compositions de haut vol, des succès alignés pendant plus de quarante ans de carrière. Des productions devenues des classiques de la musique moderne ivoirienne.


Justin Stanislas aura été un grand maître de la tristesse chantée. Ses textes livrés en Bété, sa langue d'origine, ou en français, impressionnent toujours et demeurent intemporels par leur justesse et leur pertinence.

Justin Stanislas était un vrai chanteur, un parolier d'exception, doté d'une verve riche d'images et de proverbes.


Durant sa longue et riche carrière, il a marqué par son lyrisme, son sens de la tendresse pour l'être aimé, son grand respect pour ses aînés, son attachement à la famille et à ses origines. Autant de dispositions humanistes renforcées par ses qualités de poète multi langues, la profondeur de sa voix, la douceur entraînante de ses envolées vocales de compositeur aguerri et inusable.


Que dire de ses fines orchestrations de guitare électrique, de piano et d'orgue aux variations polyphoniques chargées d'émotions inégalées?


Compositeur complet, Justin Stanislas l'était, faisant passer le mélomane du rythme traditionnel bété ou autres d'Afrique noire aux sonorités arabes et occidentales.


Sacré Justin Stanislas ! La Côte d'Ivoire perd assurément l'une des valeurs sûres de son univers musical. Un artiste ne meurt jamais, dit l'adage. Justin Stanislas laisse à la postérité une immense œuvre musicale qui inspirera inévitablement des générations actuelles et futures.

Vas en paix, grande valeur, sommité de la musique moderne ivoirienne et africaine. Tu as beaucoup semé et tu n'auras pas vécu en vain. Repose en Paix.


Boua Bi Semien Honoré




publicité

FIL INFO

28 novembre 2022

Cameroun - Drame: Un éboulement de terrain fait plusieurs morts à Yaoundé

28 novembre 2022

Coupe du monde 2022 : Les Lions de l’Atlas battent les Diables rouges (2-0)

28 novembre 2022

Côte d'Ivoire. Ce dimanche 27 novembre 2022, 0 nouveaux cas de Covid-19 sur 356 échantillons prélevés soit 0 % de cas positifs, 1 guéris et 0 décès.

28 novembre 2022

Le Maroc veut acheter des missiles chinois en pleine tension avec Alger

28 novembre 2022

Chine : Les manifestations contre le "zéro Covid" s'étendent



Fanico

Dr.Issa Sangaré 17 novembre 2022
La nouvelle CNI (carte d’identité nationale)pose 3 problèmes
Ashanti NGORAN 28 octobre 2022
Le complexe de l'expatrié?
Yacouba DOUMBIA 22 octobre 2022
Le restaurant et les gbèlèdromes
Facoh Donki Diarra 17 septembre 2022
Les humeurs de Facoh : Les partis politiques et la transition

publicité