publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Sauver la forêt classée de l’Anguédédou, pour protéger la nappe phréatique d’Abidjan

Publié le :

Une opération de plantations d’arbre a eu lieu le vendredi 24 juin 2022, au sein de la forêt classée de l’Anguédédou, située sur l’autoroute du nord à Yopougon. Cette opération s’inscrit dans le cadre de la stratégie de préservation, de reconstitution et d’extension des forêts (Spref), sur la période 2021-2030. C’est que la sauvegarde du patrimoine forestier ivoirien reste un défi capital à relever, en raison de la croissance démographique, de l’urbanisation accélérée, des exploitations agricoles et de l’orpaillage clandestin. « Nous voulons passer de 3 millions à 6 millions d’hectares de forêts d’ici à 2030. C’est possible si nous nous mettons tous ensemble », affirme le ministre des Eaux et Forêts Laurent Tchagba, venu conférer à cette opération, tout l’intérêt que lui porte le gouvernement. Surtout au sortir de la Cop 15, relative à la lutte contre la désertification et dont la Côte d’Ivoire a brillamment réussi l’organisation.

Laurent Tchagba a indiqué qu’il entend mettre en œuvre une politique de reboisement intensif, avec des suivis et évaluations, afin de combler ce déficit qu’accuse à ce jour, le couvert forestier ivoirien. Le patron des Eaux et Forêts a invité les populations à planter constamment des arbres. Surtout en cette période d’intenses pluies. « Engageons-nous tous, dès maintenant. Car, demain il sera trop tard », a-t-il soutenu.

Ainsi que l’a déclaré son directeur général, le Colonel major Mamadou Sangaré, la société de développement des forêts (Sodefor), structure étatique ayant en charge la gestion des 234 forêts classées ivoiriennes, effectue pour cette opération de reboisement, la mise en terre de 1100 pieds d’arbres. En effet, explique M. Sangaré, la forêt de l’Aguédédou, classée en 1930 avec un peu plus de 11.000 ha, dispose aujourd’hui d’une superficie est évaluée à 8.500 ha, dont seulement 36%, soit environ 3000 ha sont couvertes de forêt. Et le reste, par des occupations anthropiques diverses, notamment agricoles et industrielles. Auxquelles s’ajoutent les déchets industriels liquides et solides, dont les impacts qui sont de plus en plus visibles, pourraient à court terme si rien n’est fait, affecter la viabilité de ce site à haute valeur de conservation écologique.

Cette situation est devenue plus qu’inquiétante malgré le potentiel écologique important que représente la forêt classée de l’Anguededou, pour la ville d’Abidjan. En effet, elle sert de zone tampon au parc national du Banco, tout en offrant à la faune qu’elle abrite, l’espace vital nécessaire aux espèces animales. Ensuite, elle joue un rôle éminent de protection de la nappe phréatique principale qui, selon les spécialistes de la gestion intégrée des ressources en eau, satisfait 60 à 70% des besoins en eau potable de la ville d’Abidjan, grâce aux 17 forages de la Sodeci qu’elle abrite.

Une disparition de cette forêt affecterait davantage négativement, la qualité de la vie de la population environnante. Toutefois, soutient le Dg de la Sodefor, il est encore possible de résorber ces déficiences environnementales si le domaine forestier cesse d’être amputé et si au contraire, des actions vigoureuses sont entreprises pour le reconstituer. Aussi est-il prévu de planter 400 à 500 mille arbres forestiers par an, jusqu’en 2030. Au total, « la question de la préservation de la forêt, doit pouvoir interpeller chaque Ivoirien désormais. Car, il y va de notre survie. C’est pourquoi, nous exhortons les populations à nous aider à protéger les forêts », explique le directeur de la Sodefor.

Boubakar Barry





publicité

FIL INFO

10 août 2022

Abidjan : Georges Momboye en spectacle les 11-12 et 13 août 2022

10 août 2022

Côte d'Ivoire.Ce mardi 9 août 2022, 14 nouveaux cas de Covid-19 sur 712 échantillons prélevés soit 2% de cas positifs, 21 guéris et 0 décès.

10 août 2022

Mondial 2022 : le Sénégal ne jouera pas le match d’ouverture

10 août 2022

Gbéléban: Le Premier ministre Patrick Achi pose la 1re pierre de l’hôpital général d’un coût total de 14,6 milliards FCFA

10 août 2022

USA: New York craint une épidémie de poliomyélite



Fanico

Thomas Makaya 28 juillet 2022
Nouvelles télés : Veiller au choix des intervenants
Deo Gratias Kindoho 17 juillet 2022
Bénin. 5 Jours pour passer de Président de la Cour Constitutionnelle à Président d'une formation politique
Tiburce Koffi 17 juillet 2022
Loi sur la polygamie :Tiburce Koffi prend position
Felix Diby Bony 5 juillet 2022
Péages. : ma lettre ouverte au Premier ministre Patrick Achi

publicité