publicité

Societe

Procès. Le gendarme transforme l’interpellation en braquage

Publié le :

Le procureur de la République a requis 20 ans de prison ferme pour vol aggravé contre un élément de la Gendarmerie nationale. Ce dernier était à la barre du tribunal d’Abidjan Plateau, le 22 juin 2022, avec deux autres prévenus : K.A, un repris de justice à l’égard duquel le procureur a requis 10 ans et K.K, un conducteur de moto-taxi mis hors de cause. Ils étaient tous les trois poursuivis pour association de malfaiteurs, vol de nuit en réunion commis dans une maison habitée. En plus de ces charges, le gendarme était poursuivi pour détention illégale d’arme à feu.

En effet, le gendarme, en compagnie d’un autre individu qui n’a pu être interpellé, s’est rendu dans un maison habitée à Abidjan, sur indication de K.A. Selon ses dires à la barre, il s’agissait d’interpeller un individu qui s’adonnait à des activités subversives. Mais une fois sur le lieu, le gendarme a outrepassé cette supposée mission.

En réalité, il s’agirait d’un braquage déguisé. Car lui et son acolyte ont mis les habitants de la maison en respect, à l’aide de leur arme. Puis, ils ont foncé vers le coffre qui contenait de l’argent et ont pris 2,5 millions de francs CFA. Pendant ce temps, K.A et le conducteur de moto attendaient dehors, un peu plus loin.


A la barre, le gendarme a reconnu les faits de vol mis à sa charge. Mais il va déclarer que le conducteur de moto-taxi qui les a conduits sur le lieu ne sloint pas qu’ils s’y rendaient pour voler. Quant à K.A, il a soutenu qu’il est un informateur de la Police. C’est à ce titre qu’il a indiqué la maison où un grand bandit devait être interpellé par le gendarme.

Pourquoi avoir attendu à un carrefour alors qu’il devait quitter les environs après avoir donné tous les indices sur l’homme à interpeller ? K.A a répondu qu’il attendait que le gendarme le paie pour le service dès son retour de mission. Mais, selon le procureur, non seulement il était en train de faire le guet, mais il attendait aussi sa part du gâteau, c’est-à-dire le fruit du vol.


Pour le procureur, le gendarme est coupable de vol aggravé compte tenu des circonstances dans lesquelles le fait a eu lieu. Il a estimé que K.A s’est rendu complice du gendarme. Car c’est en connaissance de cause qu’il a indiqué la maison des victimes. Ces dernières possédaient de la liquidité dans leur maison. Il a demandé au juge de déclarer chacun des deux prévenus coupables des faits ainsi mis à leur charge. Et condamner le gendarme et K.A respectivement à 20 ans et à 10 ans de prison ferme. Et déclarer K.K non coupable. Il a écarté les autres charges contre eux. C’est le 6 juillet prochain que les prévenus seront situés sur leur sort. Les victimes quant à elles ont brillé par leur absence.


Diomandé Karamoko





publicité

FIL INFO

25 juin 2022

UFOA B U17 : Les Etalons perdent en finale face aux Golden Eagles du Nigéria (1-2)

25 juin 2022

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

25 juin 2022

Coopération : L’Arabie Saoudite fait don de 50 tonnes de dattes à la Côte d’Ivoire

25 juin 2022

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 24 juin 2022, 48 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 071 échantillons prélevés soit 4,5% de cas positifs, 49 guéris et 0 décès.

25 juin 2022

Sénégal : 25 morts dans des manifestations depuis 2010



Fanico

Danièle Boni-Claverie 11 mai 2022
Voua aviez dit « femmes toilettes » !
Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

publicité