publicité

Sport

Drogba “c’est ça on appelle garçon !!”

Publié le :

Souvent sur le continent africain beaucoup de gens croient que la démocratie, c’est comme tenter de déplacer des montagnes inamovibles ou chercher à gravir des cols infranchissables. Du coup, face à l’ampleur colossal de la tâche, ils se découragent et préfèrent finalement subir la loi du plus fort plutôt que d’agir pour se faire entendre.


C’est ce qui a failli se passer dans l’interminable affaire de l’élection du président de la Fédération ivoirienne de football (FIF). Même s’ils s’en défendent en public, les adversaires de Didier Drogba ont tout fait pour contrarier sa candidature en corsant les règles permettant de briguer le poste.


En agissant ainsi, ils espéraient certainement rester entre eux et décourager l’ancien buteur de Chelsea, l’empêchant ainsi de se présenter. A cela, se sont ajoutées les calomnies et les accusations faciles, comme par exemple son intérêt tardif pour le football dans son pays.


Sans l’aide de la FIFA et de la CAF, Didier Drogba aurait été purement et simplement exclu de la compétition, au vu et au su de tout le monde. Bien sûr, il faut regretter que les affaires ivoiriennes, sportives ou politiques, soient encore arbitrées par des intervenants étrangers.


Mais à qui la faute ?? À qui la faute si les Africains continuent, comme le déplorait Aimé Césaire pour les Antillais, d’être « le jouet sombre au carnaval des autres »?? Rien de tout cela ne serait arrivé si les mêmes chances avaient été offertes à chacun et si l’intérêt général avait prévalu sur les intérêts particuliers.


Bref, qu’on l’aime ou qu’on ne l’aime pas, il faut avoir l’honnêteté de reconnaître à Didier Drogba une obstination qui force le respect. Porté par la foule immense des supporters, il a fait front, il a tenu bon: c’est ça on appelle garçon !!


Au final, grâce à Didier Drogba, les lignes ont bougé, les montagnes ont bougé, le football ivoirien découvre les vertus de la démocratie, avec pour premiers effets, des promesses de campagne fortes visant à améliorer notamment la condition des joueurs qui évoluent dans le championnat.


Le gagnant sera pris au mot et gare à lui s’il ne tient pas parole car désormais plus rien ne sera comme avant. La preuve ?? L’élection du président de la FIF qui n’intéressait pas grand monde jusqu’ici est devenue aujourd’hui, une affaire nationale de première importance.


Le samedi 23 avril 2022, date du scrutin, Didier Drogba sortira vainqueur ou pas. Mais, quel que soit l’issue du vote, que tout le monde se devra de respecter, il a déjà gagné, il a gagné dans ce bras de fer éprouvant l’estime de beaucoup d’entre nous

Serge Bilé




publicité

FIL INFO

25 juin 2022

UFOA B U17 : Les Etalons perdent en finale face aux Golden Eagles du Nigéria (1-2)

25 juin 2022

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

25 juin 2022

Coopération : L’Arabie Saoudite fait don de 50 tonnes de dattes à la Côte d’Ivoire

25 juin 2022

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 24 juin 2022, 48 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 071 échantillons prélevés soit 4,5% de cas positifs, 49 guéris et 0 décès.

25 juin 2022

Sénégal : 25 morts dans des manifestations depuis 2010



Fanico

Danièle Boni-Claverie 11 mai 2022
Voua aviez dit « femmes toilettes » !
Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

publicité