publicité

Societe

Côte d’Ivoire.Tribunal militaire : Un sergent de police en détention préventive pour avoir tabassé une dame

Publié le :

Un sergent de police en poste à la préfecture de police d’Abidjan s’est illustré de la plus mauvaise des manières, après une opération de rafle. Il n’a pas hésité à frapper à l’aide d’une matraque la sœur d’un jeune homme qui avait été raflé. Un comportement qui l’a conduit à la maison d’arrêt militaire d’où il attend actuellement son procès.

Les faits remontent au 16 décembre 2020. Deux frères Sidibé décident de rendre visite à leur grande sœur. En regagnant leur domicile aux environs de 21 heures, après de bonnes heures passées avec leur sœur ainée, ils sont raflés par des agents de la préfecture de police d’Abidjan. L’un est battu. Son état étant critique, les policiers le laissent sur place et appelle sa sœur en lui indiquant le lieu où ils l’ont laissé. Il est environ 22 heures 30 quand cette dernière arrive toute haletante en compagnie de sa fille, sur le lieu indiqué. Elle trouve son frère en piteux état. Elle s’occupe de lui avant de filer à la préfecture de police pour s’enquérir de la situation de l’autre frère. Une fois sur place aux environs de 23 heures, elle explique l’objet de sa présence aux policiers présents . Mais contre toute attente, l’un des policiers s’énerve. Et pour cause, selon lui, la dame ne devait pas s’y présenter à une telle heure. La bonne femme explique que c’est parce que son frère est raflé qu’elle est là. Une discussion s’engage entre eux. Et le policier sans d’autre forme de procès, se sert de sa matraque et frappe copieusement la dame. Frustrée et se sentant humiliée par le comportement du sergent de police, elle saisi l’inspection générale des services de police par une plainte. L’inspecteur ouvre une enquête dont les résultats sont remis des mois plus tard au commissaire du gouvernement Ange Kessi. Les policiers mis en cause, au nombre de 5 sont tous convoqués par le parquet militaire le 4 juin 2021. Commence alors une série d’audition pour connaitre la vérité. A la suite des auditions, seul le sergent Konan est inculpé. Et placé en détention préventive à la maison d’arrêt militaire d’Abidjan(Mama) le 7 janvier dernier pour coups et blessures volontaire. Il devra passer devant les juges très prochainement pour répondre de ses actes. C’est le lieu pour le commissaire du gouvernement de dénoncer le manque de professionnalisme de certains éléments des forces de l’ordre. Et de menacer que quiconque s’adonnera à ce genre d’acte, racket, corruption, bastonnade, etc, sera puni.

Diomandé Karamoko






publicité

FIL INFO

25 janvier 2022

Avec Omicron, l’Europe pourrait entrevoir la fin de la pandémie

25 janvier 2022

Côte d 'Ivoire .Ce lundi 24 janvier 2022, 73 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 388 échantillons prélevés soit 5,2 % de cas positifs, 128 guéris et 0 décès.

25 janvier 2022

Burkina : Macron condamne le coup d’état militaire

25 janvier 2022

Sikasso : week-end sanglant, 09 membres du réseaux QNET tués par la foule

25 janvier 2022

Drame à la CAN: Une bousculade au stade d’Olembé fait une dizaine de morts et 40 blessés



Fanico

Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
Koffi Alle 9 août 2021
Côte d’Ivoire ,indépendance et redemption

publicité