publicité

Societe

Côte d’Ivoire. Une fille de ménage vole plus d’un million de Fcfa, à son patron

Publié le :

« M.Dubois dit que son agent de France a disparu. Il dit que c’est moi. Je ne reconnais pas. Il est allé chercher la femme de balai pour désigner le voleur. Elle a fait 3 fois sur moi. Ça ne m’a pas pris. Elle a essayé sur les autres employés de la maison. Ça ne les a pas pris. Et on m’a mise de côté pour faire encore sur moi. C’est là que ça m’a désigné. J’ai dit que je n’ai pas pris l’argent. On m’a chicoté de 13 heures à 17 heures. Et on m’a conduite à la gendarmerie», s’est défendu Ouattara Assétou devant le tribunal des flagrants délits du Plateau. Toujours selon ses déclarations, prise de peur, elle a dû confier aux gendarmes que c’est elle qui a volé l’argent de son patron. Et qu’elle a donné l’argent à son petit ami. Mais qu’en réalité, elle n’a pas volé l’argent.

Ouattara Assétou, 22 ans est fille de ménage chez M. Dubois. Le patron a d’autres employés de maison. Mais c’est Assétou qui a accès à sa chambre. Elle s’occupe particulièrement de la chambre du patron. Ce dernier est satisfait du travail de la fille de ménage. Le hic c’est que depuis un moment, des sommes d’argent disparaissent de sa chambre. Des enveloppes d’argent qu’il glisse dans son tiroir à sa descente du travail. La dernières fois, ce sont des billets de francs suisse qui ont disparu. Ses soupçons sont alors portés sur celle qui s’occupe de sa chambre au quotidien. Après un interrogatoire serré à la maison, Assétou est convoquée à la police. Là, elle reconnait avoir volé des sommes d’argent de son patron. Elle appelle son petit ami à la rescousse. Ce dernier fait un transfert de 300 000 Fcfa pour désintéresser le patron. Mais pour ce dernier, le préjudice subi s’élève à plus de 2 millions de francs. L’affaire arrive donc devant le juge. A la barre, Assétou nie le délit de vol don elle est accusée. Mais alors, pourquoi son petit ami a-t-il décidé de rembourser une partie de l’argent volé ? A cette question, la prévenue ne trouve pas de réponse. La procureure conclue que la fille de ménage a effectivement volé l’argent de son patron. Elle demande donc au juge de condamner la prévenue à 6 mois de prison ferme et au paiement de 100 000 francs d’amende. Réquisitoire que le juge accepte et condamne effectivement Assétou aux peines proposées. La prévenue est également condamnée à verser 1 260 000 francs, somme qu’elle a reconnue avoir volé, à son patron à titre de dommage et intérêt, dès sa sortie de prison.

Diomandé Karamoko








publicité

FIL INFO

25 juin 2022

UFOA B U17 : Les Etalons perdent en finale face aux Golden Eagles du Nigéria (1-2)

25 juin 2022

Mali: l’armée annonce avoir “neutralisé” plus de 60 jihadistes

25 juin 2022

Coopération : L’Arabie Saoudite fait don de 50 tonnes de dattes à la Côte d’Ivoire

25 juin 2022

Côte d'Ivoire.Ce vendredi 24 juin 2022, 48 nouveaux cas de Covid-19 sur 1 071 échantillons prélevés soit 4,5% de cas positifs, 49 guéris et 0 décès.

25 juin 2022

Sénégal : 25 morts dans des manifestations depuis 2010



Fanico

Danièle Boni-Claverie 11 mai 2022
Voua aviez dit « femmes toilettes » !
Mandiaye Gaye 25 janvier 2022
Cette défaite cuisante de Dakar est un sérieux avertissement à Macky Sall pour demain
Mandiaye Gaye 18 novembre 2021
L’Afrique, notamment son unité, est sacrifiée par certains de ses dirigeants.
Séraphin Prao 20 septembre 2021
Lettre ouverte au ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

publicité